Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Grand Corps Malade flingue Fabien Lecœuvre en chanson après ses attaques contre Hoshi : "Parfois il faut se taire"

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 11/07/2021 Xavier Terrade
Grand Corps Malade flingue Fabien Lecœuvre en chanson après ses attaques contre Hoshi : "Parfois il faut se taire" © LAURENT VU/SIPA Grand Corps Malade flingue Fabien Lecœuvre en chanson après ses attaques contre Hoshi : "Parfois il faut se taire"

Sur la scène des Francofolies de La Rochelle, Grand Corps Malade a présenté ce samedi 10 juillet son nouveau titre, Des gens beaux. Une chanson répondant aux propos polémiques de Fabien Lecœuvre sur Hoshi. Le chroniqueur musical a été hué par le public.

"Tu sais, monsieur, parfois il faut se taire. Moi, je veux voir Hoshi sur un poster." Dans la guerre Fabien Lacoeuvre/Hoshi, Grand Corps Malade prend le parti de la chanteuse que le journaliste avait qualifié d'"effrayante". "Quand est-ce qu’on va nous sortir des beaux mecs ou des filles sublimes ? Enfin, vous mettez un poster de Hoshi dans votre chambre, vous ? Mais elle est effrayante", avait déclaré le chroniqueur musical sur la web-radio ArtsMada en avril dernier. "Il faut des gens beaux", avait-il lancé. Il avait présenté des excuses, mais cette phrase a inspiré Grand Corps Malade qui a décidé de lui répondre en chanson. "Je ne suis pas sûr que le grand Charles Aznavour pourrait correspondre à tes critères de succès. Je ne suis pas persuadé qu'Édith Piaf possédait de belles jambes élancées. Qu'elle allait défiler sur des beaux podiums avec des grandes marques de talons compensés", chante le slammeur qui lance aussi : "Faut que tu saches un secret important, c'est que Brassens n'avait pas de beaux abdominaux". Une réponse musicale à la polémique intitulée Des gens beaux. Un morceau aux sonorités électro qui ne sont pas sans faire penser à Stromae, et qui sent bon le tube de l'été.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Fabien Lecœuvre sifflé à La Rochelle

Ce hit en devenir est accompagné depuis le 9 juillet d'un clip hilarant, déjà vu près de 250 000 fois, à base de morphing où Grand Corps Malade change d'apparence pour mieux correspondre aux différents critères de beauté. Au lendemain de la publication de la vidéo, l'artiste a pu aussi tester le potentiel de sa chanson sur scène face aux 8 000 spectateurs des Francofolies de la Rochelle. Un morceau dans lequel on entend la propre voix de Fabien Lecœuvre puisqu'il a glissé plusieurs extraits de l'interview qui a tant fait parler. "Nous avons demandé à notre avocat si on pouvait utiliser ses déclarations dans la chanson. Il nous a dit que, dans la mesure où elles étaient publiques, ça ne posait aucun problème juridique", a précisé Grand Corps Malade dans les colonnes du Parisien, qui indique que chacune des interventions de Fabien Lecœuvre a été copieusement sifflée aux Francofolies. "C’est seulement la troisième fois que je la chante sur scène et les gens réagissent. Les gens connaissent cette polémique. J’ai voulu y répondre très vite. J’ai écrit les paroles, Mosimann a composé et réalisé le titre, comme tout mon dernier album", a confié l'artiste au journal quelques minutes après avoir quitté la scène du festival.

Hoshi a donné son accord

"Comme beaucoup, j’ai été complètement halluciné par les propos de ce monsieur. Je me suis d’abord dit : 'ce n’est pas possible. C’est sorti de son contexte.' Mais je suis allé regarder l’intégralité de l’interview et c’était pire, c’était fou… J’avais vraiment envie de lui répondre. J’ai demandé à Hoshi son autorisation. Elle m’a dit : 'avec plaisir'", a raconté Grand Corps Malade au Parisien. "Le but c’était à la fois de faire comprendre à ce monsieur que ces propos étaient intenables et d’en faire un titre festif, dans l’autodérision. C’est tellement incroyable comme propos qu’il vaut mieux en rire", conclut l'artiste. Des gens beaux devrait figurer sur la réédition de son album Mesdames prévue pour le 10 septembre prochain.

Relire la vidéo

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Publicité
Publicité

Plus d'info : Tele Loisirs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon