Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Grande déception pour le comité Miss France à Miss Univers : ce qu'il s'est (vraiment) passé...

Quatre ans après le sacre d’Iris Mittenaere, la Miss France 2021 tenait le rêve d'aller une nouvelle fois briller devant tant de nations. Après avoir connu quelques soucis côté paperasse, Amandine Petit était même encore plus déterminée : "Je suis extrêmement soulagée et contente de pouvoir participer à Miss Univers. Jusqu’à la veille du départ, je ne savais pas si j’allais pouvoir partir ou pas. On avait même envisagé de repousser mon avion de 24 heures. Mais on n’a jamais cessé d’y croire. Dans un coin de ma tête, je savais que ça allait fonctionner", expliquait-elle au Parisien. "Je me suis préparée pendant trois semaines, à fond. D’un point de vue sportif, maquillage, coiffure, organisationnel par rapport à l’administratif à envoyer en temps et en heure… Il fallait aussi vérifier les tailles des costumes à élaborer en peu de temps et récupérer les tenues auprès des couturiers. Et à côté de ça, j’ai dû travailler mon anglais. Il y a eu des complications un peu partout en raison de la situation. Mais on s’en est sortis", a-t-elle poursuivi. Malheureusement, tous ses efforts n'auront pas suffi. Amandine Petit a du se contenter d'un Top 21. Énorme déception pour le Comité qui l'a suivie jusqu'en Floride. Ce dimanche 16 mai, aux Etats-Unis, c'est bien Andrea Meza, 26 ans et Miss Mexique, qui a triomphé devant les finalistes brésiliennes et péruviennes.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus de Public

Plus de Public

image beaconimage beaconimage beacon