Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Jennifer Lawrence évoque la publication de ses photos nues par Jean-Marie Bigard

logo de ELLE ELLE 25/11/2021 Sarah Duverger
Jennifer Lawrence évoque la publication de ses photos nues par Jean-Marie Bigard © Hahn Lionel/ABACA Jennifer Lawrence évoque la publication de ses photos nues par Jean-Marie Bigard

Le 24 décembre prochain sortira sur Netflix « Don’t Look Up », un film avec pour têtes d’affiche Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence. L’actrice fera en effet son grand retour à l’écran après une pause de deux ans dans sa carrière. Pour célébrer l’arrivée de ce nouveau long-métrage, l’actrice de « Hunger Games » a pris la pose en couverture de l’édition américaine de « Vanity Fair ». 

Dans un long entretien, elle s’est confiée sur les raisons l’ayant poussée à mettre sa carrière entre parenthèses. La comédienne a notamment expliqué que le piratage de ses photos nues par un hacker, en 2014, l’avait fortement ébranlée : « Tout le monde peut regarder mon corps nu sans mon consentement, à n'importe quel moment de la journée. » 


Vidéo: Jennifer Lawrence traumatisée : Bigard a balancé ses nudes (Oh My Mag)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Jean-Marie Bigard condamné

Une blessure dont Jennifer Lawrence n’arrive pas à guérir : « Quelqu'un en France les a publiées. Mon traumatisme existera pour toujours. » L’actrice fait ici référence à Jean-Marie Bigard. En juillet 2021, l’humoriste français avait publié dans « Bigard Magazine » cinq photos nues de l’actrice. Ses avocats avaient immédiatement portés plainte. Le 7 octobre dernier, la société Medialyd, éditrice du magazine de Bigard, avait été condamnée par le tribunal de Nanterre pour « atteinte à l’intimité de sa vie privée, doublée d’une atteinte au droit dont elle dispose sur son image ». Elle avait dû verser 20 000 euros de dommages et intérêts à Jennifer Lawrence. 

Dans la presse, l’actrice avait déjà évoqué sa réaction en 2014 lorsqu’elle avait découvert la fuite de ces photos sur Internet : « J’étais tellement effrayée. Je ne savais pas comment tout cela allait affecter ma carrière. Le fait que je sois une figure publique, que je sois une actrice, ne signifie pas que j’ai demandé que cela m’arrive. Cela ne fait pas partie du travail. C’est mon corps, et ça devrait être mon choix. Le fait que ça ne le soit pas est absolument dégoûtant. »

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon