Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Joséphine Baker : Grace de Monaco était à son chevet, le jour de sa mort

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 30/11/2021 Laura D'Angelo
Joséphine Baker : Grace de Monaco était à son chevet, le jour de sa mort © DANIEL ANGELI / BESTIMAGE Joséphine Baker : Grace de Monaco était à son chevet, le jour de sa mort

En 1975, Joséphine Baker est hospitalisée. Grace de Monaco, prévenue, se rendra en urgence à la Salpêtrière, selon la biographie d'Emmanuel Bonini, La véritable Joséphine Baker. La princesse restera à son chevet.

C'est une date qui restera gravée dans la mémoire des Français et des Américains. Mardi 30 novembre 2021, Joséphine Baker est entrée au Panthéon. Elle devient ainsi la première femme noire à trouver sa place dans ce temple républicain, à Paris. Celle qui a eu cent vies finira ses jours en France : le 10 avril 1975, l'artiste, âgée de 68 ans, est hospitalisée en urgence à la Salpêtrière. Selon la biographie rédigée par Emmanuel Bonini, La véritable Joséphine Baker, une grande dame aurait rejoint la chanteuse à son chevet, qui selon certaines rumeurs, serait dans le coma : il s'agit de Grace de Monaco. La monarque aurait quitté son palais et aurait rejoint immédiatement l'artiste. Il faut dire que les deux femmes ont toujours été très proches.

FEMME ACTUELLE - Joséphine Baker : quand Grace de Monaco était présente sur son lit de mort
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Grace de Monaco restera au chevet de Joséphine Baker

Selon Emmanuel Bonini, la princesse aurait été conduite dans la chambre de Joséphine Baker et serait passée par la porte de service. Elle aurait alors aperçu des danseurs et artistes, très inquiets, attendant dans le couloir. Grace de Monaco serait rentrée dans la chambre, pour soutenir Joséphine Baker : "Bouleversée, elle mêle ses doigts aux siens, s'approche au plus près et lui murmure dans le creux de l'oreille quelques paroles qui resteront entre elles et Dieu", peut-on lire dans le livre. Ce seront les derniers mots que Joséphine Barker aurait entendus avant de mourir. "Et ce seront ses murmures princiers que Joséphine emportera avec elle dans son dernier sommeil, comme la plus belle de ses victoires : la consécration de son rêve de fraternité universel avec le symbole de ces deux Amériques ici réconciliées, celle de l’arrogance et de la discrimination et l’autre, celle d’une négritude asservie pendant des siècles". Malheureusement, l'artiste s'éteindra le 12 avril 1975, d'un AVC. Au sein de l'hôpital, une chapelle ardente sera dressée en son honneur. Ses obsèques sont organisées en l'église de la Madeleine à Paris. Grace de Monaco était présente et aurait même versé une larme. Elle aurait ainsi confié : "S’il n’y avait pas eu Bobino, elle serait partie aussi discrètement qu’une vieille dame morte dans un hospice". Désormais, Joséphine Baker est entrée au Panthéon.

À lire aussi : Joséphine Baker au Panthéon : les internautes bluffés par l’hommage

Publicité
Publicité

Plus d'info : Femme Actuelle

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon