Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Léa Seydoux parle de son fils Georges, 4 ans : “J’adore être mère, j’adore discuter avec lui”

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 09/07/2021 Xavier Terrade
Léa Seydoux parle de son fils Georges, 4 ans : “J’adore être mère, j’adore discuter avec lui” © Laurent Vu/SIPA Léa Seydoux parle de son fils Georges, 4 ans : “J’adore être mère, j’adore discuter avec lui”

Maman est sans doute le plus beau rôle de sa vie. Dans une interview accordée à Madame Figaro, l'actrice Léa Seydoux se confie sur sa relation avec son fils de 4 ans, Georges.

Le premier diplôme de Léa Seydoux n'est pas le brevet, encore moins le bac. Il s'agit de la Palme d'or à Cannes pour La vie d'Adèle en 2013. Huit ans après, l'actrice de 36 ans est de retour sur la Croisette. Un rendez-vous incontournable puisqu'elle est présente dans quatre films présentés en sélection officielle : France de Bruno Dumont, Tromperie d’Arnaud Desplechin, The French Dispatch de Wes Anderson et L’Histoire de ma femme d’Ildikó Enyed. "C'est comme si le cinéma était venu à nouveau me sauver. Je ne suis pas fière d'être dans quatre films, mais fière d'avoir participé à quatre regards sur le monde. Ce qui me passionne, c'est d'avoir cette chance de pouvoir porter la parole d'un auteur", a confié Léa Seydoux dans une interview réalisée dans une brasserie parisienne pour Madame Figaro. Celle qui parle peu, persuadée d'avoir "une forme d'autisme", est néanmoins revenue dans cet entretien sur son enfance et sa vie de mère de famille.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"J'adore être mère"


Vidéo: GALA VIDEO - Cannes 2021 – Léa Seydoux : ses rares confidences sur son fils de 4 ans (Gala)

GALA VIDEO - Cannes 2021 – Léa Seydoux : ses rares confidences sur son fils de 4 ans
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Pour la petite fille du patron de Pathé, Jérôme Seydoux, jouer, c'est exister. "Enfant, j’avais le sentiment de n'être à ma place nulle part. Dans ma famille, on ne m'attendait pas. Un plateau est le seul endroit où je me sens accueillie et nécessaire", confie-t-elle dans le magazine en kiosque ce vendredi 9 juillet. Ayant souffert dans son enfance, la compagne d'André Meyer et maman de Georges, né il y a quatre ans, tente d'offrir à son fils une tout autre éducation que celle qu'elle a connue. Elle tente d'être avec son enfant beaucoup plus présente que ne l'ont été ses parents avec elle. "C'est vrai. J'adore être mère, j'adore discuter avec lui", se réjouit la mère de famille.

Georges va à l'école "avec curiosité"

"Je suis heureuse qu'il aille à l’école, peut-être parce que j'en ai eu une expérience désastreuse, et que je me dis qu'on peut voir ça autrement, comme quelque chose d'amusant. Avec curiosité, plutôt que par obligation", constate avec bonheur Léa Seydoux dans les colonnes de Madame Figaro. À la fin de cet entretien, la comédienne gigote sur sa chaise comme si elle cherchait quelque chose sous la table de la brasserie. "Vous avez perdu un objet ?", lui demande la journaliste. "Pas du tout. J'ai juste des petits TOC. J'ai aussi des attaques de panique, des phobies", lui répond Léa Seydoux. "Ça vient de l'enfance ?", persiste l'intervieweuse. "Sans doute…", conclut l'actrice toujours aussi mystérieuse.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Publicité
Publicité

Plus d'info : Tele Loisirs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon