Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mort de Mota Jr : le rappeur portugais retrouvé sans vie, deux mois après avoir été enlevé

logo de Voici Voici 22/05/2020 Oriane Theo
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Voilà une triste nouvelle. Il y a près de deux mois, le rappeur portugais Mota Jr se faisait enlever. Sans nouvelles de l'artiste depuis ce jour, les autorités portugaises ont fait la macabre découverte du corps de David Mota, de son vrai nom, en état de décomposition.

Cette semaine semble morose. Après les décès de Jordan Diakese, Shad Gaspard, Mory Kante, voilà qu'une autre célébrité a trouvé la mort : Mota Jr. Le corps du rappeur portugais a été retrouvé sans vie, en état de décomposition, près de deux mois après son enlèvement. David Mota, de son vrai nom, était porté disparu depuis le mois de mars dernier. L'interprète de Vira Casacas avait été enlevé au domicile de sa mère, par deux hommes armés et cagoulés. L'artiste a été frappé avant d'avoir été forcé à intégrer le véhicule de ses kidnappeurs. Sa mère a déclaré avoir trouvé du sang dans l'ascenseur de son immeuble, ainsi que la casquette et les chausson de son fils au niveau de la porte d'entrée. Malheureusement, Mota Jr semble avoir fait les frais de mauvaises rencontres. En effet, une femme qu'il avait récemment rencontrée l'aurait directement mis en contact avec ses agresseurs.

Mort de Mota Jr : le rappeur portugais retrouvé sans vie, deux mois après avoir été enlevé © Capture d'écran Instagram Mort de Mota Jr : le rappeur portugais retrouvé sans vie, deux mois après avoir été enlevé

Une histoire d'argent qui a mal tourné

Le décès de Mota Jr a été annoncé par la chaîne locale TVI24. Le corps du rappeur, actuellement en cours d'autopsie, a été trouvé dans la ville de Sesimbra. Selon les autorités portugaises, les motivations des agresseurs auraient été l'argent. En effet, sur les réseaux sociaux, David Mota avait pour habitude de montrer la fortune que son métier d'artiste lui a permis d'acquérir. Liasses de billets, voitures de luxe, villa de rêve... Autant d'éléments qui auraient pu motiver les meurtriers à lui dérober ses biens les plus précieux. L'enquête est en cours et pour le moment, aucun suspect n'a été arrêté.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon