Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Sabotage des gazoducs Nord Stream : «Ça n’est pas courant, mais ça n’est pas compliqué à faire »

Mardi, le gazoduc Nord Strean a subi des explosions, provoquant d'importantes fuites de gaz dans la mer Baltique. L'UE dénonce un sabotage, mais personne ne sait qui en est à l'origine. « Bien évidemment on a tout de suite pensé à la Russie, mais ce n'est pas aussi simple. Quel est l'intérêt pour la Russie de détruire ce double Gazoduc qu'on a mis des années à faire, qui a un coût certain ? C'est un moyen de couper les relations entre la Russie et le reste du monde », analyse Christian Buchet, directeur du centre d'étude de la mer à l'ICP. « Ça n'est pas courant, mais ça n'est pas compliqué à faire, rajoute Dominique Trinquant, Général, ancien chef de la mission militaire française auprès de l'ONU. Il faut avoir des nageurs de combats, capables de descendre dans ces profondeurs. Ici c'était de l'ordre de 40 à 60 mètres ».

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus de Dailymotion

Plus de Dailymotion

image beaconimage beaconimage beacon