Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Thomas Pesquet victime de coups de mou : ce dont il a le plus manqué à bord de l’ISS

logo de Voici Voici 18/01/2022 Violette Salle
Thomas Pesquet victime de coups de mou : ce dont il a le plus manqué à bord de l’ISS © Capture d'écran TMC Thomas Pesquet victime de coups de mou : ce dont il a le plus manqué à bord de l’ISS

Deux mois après son retour sur Terre, Thomas Pesquet a répondu aux questions de Yann Barthès dans Quotidien ce lundi 17 janvier. Sans filtre, l’astronaute a dévoilé avoir vécu des coups de mou lorsqu’il était à bord de l’ISS.

Pendant six mois, Thomas Pesquet a surveillé la Terre depuis la Station Spatiale Internationale. Et le 9 novembre dernier, le mari d’Anne Mottet et ses amis d’expédition sont revenus sur la terre ferme. Après six longs mois passés en orbite, hors de question pour l’astronaute de reprendre une vie normale. Car le scientifique de 43 ans a perdu des muscles dans l’espace, et ses os se sont fragilisés. Rééducation obligatoire pour Thomas Pesquet, qui est désormais la seconde personnalité préférée des Français.

De retour à Houston pour commenter ses différentes expériences effectuées à bord de l’ISS, Thomas Pesquet n’oublie pas son public pour autant. Car il faut dire que, pendant ses six mois dans l’espace, l’astronaute a publié chaque jour des anecdotes de sa vie spatiale. Des moments privilégiés et des photos exceptionnelles qui faisaient à chaque fois rêver les internautes. C’est donc avec beaucoup de plaisir que le spationaute a répondu aux questions de Yann Barthès dans Quotidien ce lundi 17 janvier.

« J’ai déjà assez fait pas mal de boulot »

Lui qui a fait le voyage retour avec des couches a confié au présentateur que l’odeur à bord de l’ISS n’était pas des plus agréables. “Ça sent le renfermé majoritairement, on perd un peu le sens olfactif parce qu'on a les fluides qui se diffusent différemment, un peu comme si on était enrhumé. Donc on ne sent pas vraiment ce qu'il se passe dans l'ISS et je pense que c'est tant mieux”, a-t-il affirmé. S’il arborait quotidiennement un sourire sur les réseaux sociaux, Thomas Pesquet a admis avoir ressenti des coups de mou lors de son séjour dans l’espace.

Le premier quart, t’arrives, t’as l’adrénaline, t’es super à fond, t’as plein de choses à faire. Le deuxième quart, en général c’est là où t’es efficace, où tu t’es approprié ton environnement. Le dernier quart, tu prépares le retour. Et y’a ce truc toujours un peu mou du troisième quart où tu te dis : J’ai déjà assez fait pas mal de boulot. C’est pas vraiment l’heure de penser au retour’”, a-t-il énuméré. Et Thomas Pesquet l’admet, ses proches lui ont beaucoup manqué. “Et puis c’est pas facile d’être aussi loin de sa famille”, reconnaît-il. Mais deux mois après son retour sur Terre, Thomas Pesquet n’a qu’une envie : repartir dans l’espace !

À lire aussi
PHOTO « Fichez-moi la paix » : Thomas Pesquet coupe court aux éventuelles moqueries sur son premier samedi soir terrestre depuis 6 mois - Voici
Publicité
Publicité

Plus de Voici

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon