Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"Tu ne méritais pas ça..." : les amies de Delphine Jubillar poussent un cri du cœur

logo de Gala Gala il y a 4 jours Camille Romano
"Tu ne méritais pas ça..." : les amies de Delphine Jubillar poussent un cri du cœur © Capture d'écran Facebook "Tu ne méritais pas ça..." : les amies de Delphine Jubillar poussent un cri du cœur

Dans une publication sur la page Facebook dédiée au soutien des proches de Delphine Jubillar, ce mardi 14 septembre, les amies de celle-ci ont exprimé leur douleur de voir durer le silence et l'inconnu autour de sa disparition, en appelant à ce que "la vérité éclate", pour cette jeune femme "qui ne méritait pas ça".

Leur douleur n'a pas de répit. Les amies de Delphine Jubillar, qui tiennent la page Facebook "Soutien aux familles de Delphine Aussaguel" ont réagi à la demande de remise en liberté déposée par les avocats de Cédric Jubillar, qui était examinée ce mardi 14 septembre par la cour d'appel de Toulouse. Dans un texte publié sur la page Facebook, ces proches de l'infirmière disparue le 16 décembre à Cagnac-les-Mines ont appelé à ce "que la vérité éclate", et que "justice soit rendue" à leur amie, qui ne "méritait pas ça".

"Cédric Jubillar est mis en examen pour le meurtre présumé de son épouse Delphine. Ça fait tellement mal d’écrire cette phrase. Ces mots sont tellement durs et violents.... Pauvre Delphine, tu ne méritais pas ça. Il faut que justice te soit rendue maintenant. Que la vérité éclate !", peut-on lire sur la page Facebook dédiée à leur combat. En dessous de ce texte, les responsables de la page ont également publié un article de nos collègues de France Bleu Toulouse, qui résume les enjeux de l'audience de remise en liberté de Cédric Jubillar.

GALA VIDÉO - "Tu ne méritais pas ça..." : les amies de Delphine Jubillar poussent un cri du cœur
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"Nos cœurs saignent un peu plus chaque jour"

Sans pointer directement la culpabilité de l'époux de Delphine Jubillar, le texte rappelle que cela va bientôt faire neuf mois que la jeune femme a disparu, neuf mois que ses proches vivent "ce calvaire" : "Demain 9 mois que tu as disparu, ce n’est plus possible de vivre ce calvaire. C'est CRUEL, INHUMAIN. Comment peut-on se terrer dans le silence ? JUSTICE et VÉRITÉ pour Delphine." Les dernières phrases semblent adressées à Cédric Jubillar, le principal suspect, mais également à toute personne susceptible d'avoir des informations sur ce qui est arrivé à Delphine Jubillar.

C'est un message qui termine ce texte, un message pour la disparue : "Jolie maman, pleine d’amour, nous sommes des milliers à te soutenir. Nous avons mal, si mal que tu ne sois pas retrouvée. Nos cœurs saignent un peu plus chaque jour. Ton absence est tellement cruelle. Nous t’aimons Delphine. ON NE LÂCHE RIEN", promettent-elles. S'accrochent-elles encore à l'espoir de revoir leur amie vivante, ou ont-elles capitulé ? Les proches de Delphine Jubillar sont déterminées à ne pas la laisser tomber dans l'oubli.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon