Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Valérie Trierweiler piquante avec Julie Gayet : cette petite blague

logo de Gala Gala 21/09/2020 Agence 6 Media
Valérie Trierweiler piquante avec Julie Gayet : cette petite blague © Photonews / Bestimage Valérie Trierweiler piquante avec Julie Gayet : cette petite blague

Ce lundi 21 septembre, Valérie Trierweiler a fait ses débuts dans les "Grosses Têtes". L'occasion pour la journaliste de décocher une blague bien sentie à l’encontre de son ancienne rivale, Julie Gayet.

Après avoir repoussé ses limites pour la bonne cause lors du Raid Défi D’Elles, qui s’est tenu ce week-end du 18 et 19 septembre, Valérie Trierweiler s’est lancée dans une nouvelle aventure, radiophonique cette fois. Lundi 21 septembre, l’ex-compagne de François Hollande a rejoint Laurent Ruquier et sa bande de chroniqueurs des Grosses Têtes sur RTL, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la journaliste qui a officié à Paris Match pendant plus de 20 ans semble déjà avoir pris le pli, à en juger par une petite blague pleine de mordant.

Alors que Laurent Ruquier annonçait qu’une auditrice, prénommée Julie, allait s’exprimer à l’antenne, la maman de Léonard s’est exclamée : "Si c’est Julie, je sors !" Bien sûr, il faut y voir une référence à Julie Gayet, l’actuelle compagne de François Hollande, mise sur le devant de la scène à son insu en 2014, alors que l’ancien président de la République était encore en couple avec Valérie Trierweiler. D’ailleurs, tout au long de l’émission, la journaliste a eu le droit aux nombreuses taquineries des autres chroniqueurs concernant son ancienne relation.

GALA VIDEO - Valérie Trierweiler piquante avec Julie Gayet : cette petite blague
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"Je n’ai pas eu qu’un ex"

De la célèbre couverture de magazine, montrant François Hollande avec Julie Gayet sur un scooter, aux références appuyées à son ancien compagnon, Valérie Trierweiler n’a pas été épargnée pour son premier jour. L’ancienne Première dame a cependant fait preuve de répondant. Face à Christine Bravo qui lui expliquait "ne pas pouvoir supporter son ex", la journaliste a répondu du tac au tac : "Lequel ? Parce que vous savez, je n’en ai pas eu qu’un." Une répartie qui a déclenché l’hilarité de Laurent Ruquier, visiblement conquis par sa nouvelle chroniqueuse.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon