Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Harry Potter : qui Spielberg voulait-il pour incarner le petit sorcier ?

logo de Allocine Allocine 02/07/2021 Clément Cuyer

A l'époque où Steven Spielberg envisageait de porter à l'écran les aventures du sorcier Harry Potter, il avait en tête un comédien pour le rôle : Haley Joel Osment, le héros de "Sixième Sens". Retour sur les coulisses de ce projet avorté.

Harry Potter : qui Spielberg voulait-il pour incarner le petit sorcier ? © Warner Bros. France Harry Potter : qui Spielberg voulait-il pour incarner le petit sorcier ?

Harry Potter à l'écran, c'est évidemment le Britannique Daniel Radcliffe, incarnation du sorcier durant huit films et une décennie. Impossible d'imaginer un autre acteur dans le rôle et pourtant, un petit Américain bien connu des cinéphiles a bien failli se glisser dans le costume de ce personnage phare de la culture populaire mondiale. Alors que le premier opus de la saga, Harry Potter à l'école des sorciers, a été diffusé ce jeudi soir sur TF1, focus sur un rendez-vous manqué à Poudlard.

Après la sortie des premiers livres Harry Potter, à la fin des années 90, Steven Spielberg envisage une adaptation cinématographique de l'oeuvre de J.K. Rowling. Et le cinéaste a une idée bien précise en tête : il s'agira d'un film d'animation combinant les histoires de plusieurs romans, et c'est Haley Joel Osment, alors âgé de 11 ans et tout juste sorti du succès mondial de Sixième Sens, qui prêtera sa voix au héros.

Ces acteurs de Harry Potter qui nous ont quittés

Mais le projet embarquant Spielberg et le jeune acteur du côté de Poudlard ne verra pas le jour. J.K. Rowling, qui prend le contrôle artistique des opérations, envisage en effet son oeuvre littéraire adaptée en prises de vues réelles et avec un acteur britannique en tête d'affiche. Alan Horn, alors big boss de la Warner, ayant la même vision, le débat est clos. La suite, on la connaît : Daniel Radcliffe obtient le rôle du sorcier avec une première sous la direction de Chris Columbus.

Y-a-t-il eu friture sur la ligne entre Rowling et Spielberg à propos du casting, comme le murmuraient à l'époque les tabloïds ? Pas le moins du monde selon la romancière. "J'ai parlé avec Steven Spielberg. Est-ce que j'ai eu un problème avec lui ? Absolument pas", déclarait-elle au micro du Times. "Il y a des choses qu'il a dites avec lesquelles je n'étais pas d'accord, d'autres avec lesquelles j'étais d'accord."


Vidéo: Harry Potter à l'école des sorciers Bande-annonce Ressortie VF (Allocine)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Et Spielberg, a-t-il mal vécu de ne pas aller filmer Poudlard ? Dans un entretien accordé en 2012 à l'émission BBC Breakfast, l'Américain prenait soin de ne pas évoquer les coulisses un peu agitées du projet. "J'ai juste senti que je n'étais pas prêt à faire un film 100% pour enfants, et mes enfants à moi ont trouvé que j'étais fou", glissait-il malicieusement dans des propos rapportés par Digitalspy. "A l'époque, les films étaient populaires et quand je suis parti du projet, je savais que ça allait être un phénomène."

Comme Harry Potter, ces sagas n'ont pas eu d'Oscar

Enfin, quid du ressenti d'Haley Joel Osment, passé tout près de prêter sa voix à Harry ? Etonnamment, l'acteur s'est montré particulièrement virulent contre ce projet qu'il a touché du doigt. "J'adore vraiment les livres et je pense que ça devrait rester un livre", déclarait-il au Guardian en juin 2001 lors de l'avant-première d'A.I. Intelligence Artificielle, un film qu'il a tourné, peu de temps après l'épisode HP, sous la direction de... Steven Spielberg.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"Je ne pense pas que le film parviendra ne serait-ce qu'à approcher le niveau du livre", ajoutait-il alors que la sortie d'Harry Potter à l'école des sorciers se profilait. "Je pense que ça va ruiner le livre pour beaucoup d'enfants qui ne l'ont pas lu, car ça vous éloigne d'une partie très importante qui fait son succès, ce truc qui fait qu'on imagine tous les détails de l'oeuvre et qu'on les visualise dans sa tête."

Faux Raccord : les gaffes et erreurs des deux premiers volets de la saga "Harry Potter"

 
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Allocine

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon