Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Star Wars : à quoi Dark Maul a-t-il failli ressembler ?

logo de Allocine Allocine 25/04/2021 Thomas Imbert

Avant d'arborer son teint rouge et ses petites cornes dans "La Menace fantôme", Dark Maul est passé par bien des transformations physiques. Retour sur la création du célèbre seigneur Sith.

Star Wars : à quoi Dark Maul a-t-il failli ressembler ? © Lucasfilm Ltd. Star Wars : à quoi Dark Maul a-t-il failli ressembler ?

Une longue cape noire, un sabre laser écarlate à double lame, un lugubre visage tâché de rouge, et un crâne chauve surmonté de plusieurs petites cornes. Si le look de Dark Maul, apparu pour la première fois dans La Menace fantôme, semble aujourd'hui évident à tous les fans de Star Wars, le célèbre seigneur Sith a bien failli hériter d'une tout autre apparence.

En effet, au milieu des années 90, lorsque George Lucas cherche à façonner le méchant qui aura la lourde tâche de succéder à Vador dans sa prélogie, il n'a pas d'idée précise sur l'allure du futur personnage. Pas de ligne directrice, certes, mais néanmoins une exigence très spécifique : Dark Maul doit à tout prix évoquer la peur, représenter notre pire cauchemar.

C'est donc en ces termes que le cinéaste formule son unique recommandation à l'artiste Iain McCaig, chargé d'élaborer le design du personnage. Au gré des premiers croquis, ce dernier passe alors par une multitude de versions, arborant tantôt un masque, tantôt des circuits électriques, tantôt une lumière venant de l'intérieur, tantôt d'étranges formes sur le visage.

Initialement représenté par McCaig comme une sorte de mort-vivant regardant par la fenêtre la nuit, sous la pluie, et coiffé de rubans rouges en guise de chevelure, Dark Maul dépasse les attentes du cinéaste en matière de terreur. A tel point que Lucas demande au concepteur de revoir sa copie, et de réduire un peu la voilure sur le côté "flippant" du Sith : "Donne-moi plutôt ton deuxième pire cauchemar", lui a-t-il dit.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

S'inspirant des clowns - qui le terrorisaient dans son enfance - McCaig décide alors de reproduire son propre visage, de le maquiller avec d'étranges formes stylisées (censées reproduire le contour des muscles faciaux, sous la peau), de le colorer en rouge et noir en imitant certaines espèces venimeuses d'animaux, et d'y ajouter... des plumes. 

"Pour contrebalancer un design aussi horrible que celui d'un visage à la peau écorchée, il faut lui donner une capuche légère, une longue chevelure flottante ou bien, dans ce cas, des plumes", a ainsi expliqué McCaig sur le site StarWars.com. "C'étaient de magnifiques plumes noires, attachées à une corde de piano comme les totems des Natifs Américains."

Mais alors... Où sont donc passées les plumes de Dark Maul dans La Menace fantôme ?

La réponse est simple. Au moment du tournage, lors des premières séances de maquillage, les plumes en question, qui ressemblaient assez fortement à de petites cornes sur les croquis, ont été interprétées comme telles par l'équipe du film. De manière tout à fait involontaire, au moment de grimer l'acteur Ray Park, les artistes maquilleurs ont ainsi offert au ténébreux seigneur Sith son ultime caractéristique.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

(Re)découvrez notre vidéo spéciale dédiée à Dark Maul...

Publicité
Publicité

Plus d'info : Allocine

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon