Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Time sur Amazon : le combat d'une femme pour sortir son mari de prison dans un documentaire-choc

logo de Allocine Allocine 18/10/2020 Emmanuel Itier

Primé au Festival de Sundance, le documentaire "Time" revient sur le combat de Fox Rich pour faire libérer son mari, condamné à 60 ans de réclusion aux Etats-Unis. La réalisatrice Garrett Bradley et le couple nous présentent ce documentaire poignant.

Time sur Amazon : le combat d'une femme pour sortir son mari de prison dans un documentaire-choc © Amazon Prime Video Time sur Amazon : le combat d'une femme pour sortir son mari de prison dans un documentaire-choc

Time - disponible sur Amazon Prime Video

Fox Rich est une entrepreneure et une mère de famille de six garçons. Cela fait à présent deux décennies qu'elle milite pour la libération de son mari, Rob G. Rich. Ce dernier purge une peine de 60 ans de prison pour un vol qu'ils ont tous les deux commis au début des années 1990 dans un moment de désespoir.

AlloCiné : Quelle était votre démarche avec ce documentaire ?

Garrett Bradley (réalisatrice) : Tout a commencé avec un court-métrage, un petit documentaire sur le milieu de l’incarcération féminine aux Etats-Unis et plus particulièrement les femmes noires purgeant diverses peines de prison. Au début, je voulais créer une série avec plusieurs conversations autour de différentes femmes partageant leurs témoignages. A partir de là, j’ai voulu développer un long métrage rentrant plus en détails au coeur de l’enfer carcéral. Et je suis tombé sur Fox Rich qui, elle, n’était pas en prison mais qui se battait pour en sortir son mari. J’ai trouvé leur relation intense et l’enfer qu’ils vivaient m’a profondément touchée.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Fox Rich : Pour nous, c’était important de révéler au grand jour toutes les injustices qui peuvent avoir lieu lors d’une incarcération. Et de montrer l’impact négatif sur le milieu familial touché par cette situation. C’était aussi un moyen, avec ce film, de faire pression sur le système pour sortir Rob de prison. Heureusement, nous avons eu la bonne surprise qu’il soit libéré avant la fin du montage. Ce qui ajoute une note positive à la fin du documentaire.

Quel a été l’aspect le plus complexe pour mener à bien ce projet de film ?

Garrett Bradley (réalisatrice) : Pour moi, l’aspect le plus difficile a été de monter un film qui tient la route. D’autant que Fox Rich m’a donné accès à plus de 100 heures d’archives familiales. J’ai dû donc faire le tri et construire le puzzle-visuel le plus abouti possible. Ce sont des heures de travail à la table de montage.

Quel impact espérez-vous créer avec ce documentaire ?

Garrett Bradley (réalisatrice) : C’est ce que j’ai demandé à Fox Rich avant de commencer cette aventure. Qu’est ce qu’elle attend de ce film ? Elle m’a répondu que son histoire est vraiment l’histoire de plus de 2,3 millions de familles américaines qui vivent le même enfer pour libérer l’un des leurs, toujours en prison. Plus que jamais, j’espère que le film apporte un peu de lumière à toutes ces âmes maintenues dans l’ombre d’une cellule. Nous espérons que le système saura se reformer au fur et à mesure des différentes affaires et avec la pression du public. Dieu merci, les médias, enfin, semblent s’intéresser de plus en plus aux problèmes créés par le système judiciaire et carcéral.

Fox Rich : L’amour est ce qui va nous sauver à la fin. C’est l’amour qui m’a sauvée et qui a sauvé notre mariage avec Rob. C’est la force la plus forte dans l’univers. J’espère que les gens feront confiance à l’amour pour résoudre tous les problèmes que nous rencontrons en ce moment.

Rob Rich : Ce film va forcément vous remuer de l’intérieur et vous pousser à vouloir changer les choses. C’est une invitation pour passer à l’action ! Nous commencons à avoir des retour très positifs d’audience qui

regardent le film et nous commençons même à avoir des prix à des festivals comme celui de Zurich qui vient juste d’avoir lieu. Au final, c’est un film sur le combat que l’on doit toujours mener dans la vie pour gagner.

Êtes-vous optimistes vis à vis du futur ?

Garrett Bradley (réalisatrice) : Pour être optimiste, il faut croire au futur. Et j’y crois ! Je pense vraiment que nous sommes à l’aube d’un grand changement, du moins ici aux Etats-Unis. Je pense que le système ultra-capitaliste est à bout de souffle et que nous allons trouver un nouveau souffle avec un système plus égalitaire, plus juste pour tous. Regardez aussi comment le système judiciaire et les brutalités policières sont systématiquement condamnés par tous, que ce soiten les politiciens de droite ou de gauche. Cela prouve bien que nous sommes dans une phase de transition de civilisation qui devient, j’ose croire, plus humaine.

Fox Rich : Plus que jamais, le monde est ultra-connecté grace au web et aux plateformes qui proposent des films comme le nôtre. Grace à cette "éducation" globale, je crois vraiment que les choses sont en train de changer et lemMonde de devenir meilleur. Et ceci, malgré la période sanitaire actuelle qui nous "ralentit". Regardez le nombre de personnes qui osent exprimer leurs désirs comme leurs frustrations sur le net. Oui, je suis une optimiste et je pense que nous allons dans la bonne direction.

Rob Rich : Absolument, l’optimisme est ce qui m’a sauvé. J’en suis la preuve vivante et libre !

Propos recueillis à Los Angeles le 13 octobre 2020

Publicité
Publicité

Plus d'info : Allocine

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon