Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Une ode américaine sur Netflix : c'est quoi ce film sur l'Amérique rurale avec Glenn Close et Amy Adams ? :

logo de Allocine Allocine 24/11/2020 Thomas Desroches

Réalisé par Ron Howard, "Une ode américaine", disponible sur Netflix dès ce 24 novembre, s'intéresse à l'autre visage de l'Amérique, celui de la classe ouvrière, gangrené par la pauvreté.

Une ode américaine sur Netflix : c'est quoi ce film sur l'Amérique rurale avec Glenn Close et Amy Adams ? : © Netflix Une ode américaine sur Netflix : c'est quoi ce film sur l'Amérique rurale avec Glenn Close et Amy Adams ? :

"Pour certains, le rêve américain, l'espoir de notre peuple, reste hors d'atteinte." Dès les premières secondes du film, le ton est donné. À la radio, la voix d'un homme d'église résonne, tandis que des images de l'Amérique rurale défilent sous les yeux du spectateur. C'est le message, peu reluisant, d'Une ode américaine, signé Ron Howard.

Après un détour dans l'univers de Star Wars, avec le spin-off consacré à Han Solo, le réalisateur revient sur Terre avec ce nouveau long métrage, son premier à sortir directement sur la plateforme Netflix. Le film suit les jeunes années de J.D. Vance, futur avocat, qui parvient à s'extirper d'un milieu défavorisé pour étudier à l'université de Yale. Alors qu'il s'apprête à passer un entretien décisif, le jeune homme se voit dans l'obligation de revenir auprès des siens, dans le Kentucky, pour veiller sur sa mère, héroïnomane. 

Deux actrices d'exception

Une ode américaine est l'adaptation des mémoires du héros, publiées en 2016 sous le titre Hillbilly Elegy - en français, le terme "hillbilly" pourrait être traduit par "péquenaud". Numéro un de la liste New York Times Best Seller après sa sortie, le livre s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires et a été traduit dans plus d'une dizaine de langues à travers le monde.

À l'écran, J. D. Vance est interprété par Owen Asztalos pour les scènes situées en 1997 et Gabriel Basso - apparu dans The Kings of Summer - à l'âge adulte. Si les comédiens sont très convaincants, l'attention se porte principalement sur Amy Adams, déchirante en mère toxicomane, et Glenn Close, qui livre une nouvelle interprétation digne de ce nom. Habituées aux changements de looks, elles apparaissent ici transformées. Celle qui incarnait la marquise de Merteuil - ou Cruella d'Enfer, au choix - a même souhaité retrouver les maquilleurs du film Albert Nobbs "pour ne plus se reconnaître dans le miroir" comme elle l'explique dans Entertainment Weekly. Mission réussie. 

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Un livre controversé

À elles seules, les deux stars cumulent pas moins de treize nominations aux Oscars. Pour autant, il est peu probable qu'Une ode américaine soit enfin leur occasion de rafler la statuette. Aux États-Unis, le film a reçu un accueil des plus glacial. La critique le juge "fade", "caricatural" et parfois même "méprisant". Il faut dire que l'ouvrage de J. D. Vance a lui-même été accusé de généraliser les habitants des Appalaches. En 2019, Anthony Harkins et Meredith McCarroll publient Applachian Reckoning, un livre qui redonnent la parole à la population de la région pour déconstruire les stéréotypes.

Nul doute que la controverse du livre aura impacté la réception du film. Ce dernier ne fait pas dans la dentelle et ne résiste pas à quelques écueils - une overdose de flashbacks et un traitement assez superficiel. Il est regrettable de ne pas approfondir la détresse de cette classe ouvrière, laissée à l'abandon. Pourtant, l'adaptation de Ron Howard n'en reste pas moins un mélodrame efficace, porté par l'excellente performance de ses deux actrices principales et la musique orchestrée par Hans Zimmer.

Découvrez la bande-annonce du film "Une ode américaine"... :

 

... et sa bande originale :

Publicité
Publicité

Plus d'info : Allocine

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon