Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Du Kasaï à Kinshasa : la sélection musicale du « Monde Afrique » #51

logo de Le Monde Le Monde 28/04/2021 Fabien Mollon

Au programme cette semaine : le nouvel album du groupe Kasai Allstars, le premier EP du duo Bastien & Taly et la prochaine mixtape du collectif Moonshine.

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, direction la République démocratique du Congo (RDC) avec la danse de paix de musiciens du Kasaï, les accents afro-cubains d’un duo parisien et la transe électro d’un collectif afro-canadien.

« Olooh, a War Dance for Peace », de Kasai Allstars

Relire la vidéo

L’union fait la force. C’est ce que chante Kasai Allstars dans son quatrième album, Black Ants Always Fly Together, One Bangle Makes No Sound (« les fourmis noires volent toujours ensemble, un seul bracelet ne fait pas de son »), qui sort vendredi 30 avril. Ce collectif d’une quinzaine de musiciens du Kasaï (centre) a ajouté une pointe de musique électronique à ses guitares électriques, xylophones, tambours et pianos à pouce. Dans le morceau Olooh, a War Dance for Peace, il fait sienne une tradition villageoise qui veut qu’en cas de dispute, les habitants cherchent une solution pacifique en exécutant une danse guerrière, les armes à la main. Dans le clip, on reconnaît l’ancien palais de Mobutu à Nsele, non loin de Kinshasa.

« Mibalé », de Bastien & Taly

Relire la vidéo

Est-ce sur la rivière Kasaï, le fleuve Congo ou le rio Cauto, à Cuba, que vogue tranquillement le duo parisien Bastien & Taly dans le clip de Mibalé, extrait de son premier EP à paraître le 14 mai ? Dans ce morceau en lingala, les deux artistes, qui se sont rencontrés en 2017 lors d’une répétition de gospel dans une chorale amateur, se tournent vers les racines de la chanteuse, Taly Diampovesa, et rendent hommage au style afro-cubain qui, dès le milieu du XXe siècle, a fait le succès de la rumba congolaise. Sur les trois autres morceaux de cet EP simplement intitulé Bastien & Taly, ils naviguent habilement entre musiques afro-américaines (funk et soul) et africaines. Laissez-vous porter…

« Malembe », de Boddhi Satva, Pierre Kwenders & MC Redbul

Relire la vidéo

Un beat électrisant, une voix envoûtante, un flow percutant. C’est l’alchimie parfaite à laquelle sont parvenus le DJ centrafricain Boddhi Satva, le chanteur canadien Pierre Kwenders et le rappeur congolais MC Redbul dans le morceau Malembe, extrait de la mixtape SMS for Location Vol. 4, prévue d’ici l’été. Sous la houlette du collectif « afrocentré » Moonshine, organisateur des soirées du même nom à Montréal, cet opus rassemble quatorze morceaux qui sont autant de rencontres inédites entre une vingtaine d’artistes d’horizons divers (Londres, Paris, Lisbonne…) et de croisements entre électro, house et afrobeats. Les images du clip sont issues d’un récent voyage de trois mois du collectif à Kinshasa.

Highlife, guérilla et éthiojazz : la sélection musicale du « Monde Afrique » #50

Retrouvez tous les coups de cœur musicaux de la rédaction dans la playlist YouTube du Monde Afrique.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Le Monde

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon