Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Benjamin Castaldi "pas assez chic" pour présenter The Voice : pourquoi TF1 lui a préféré Nikos Aliagas (VIDEO)

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 07/02/2021 Nina Siahpoush-Royoux
Benjamin Castaldi "pas assez chic" pour présenter The Voice : pourquoi TF1 lui a préféré Nikos Aliagas (VIDEO) © capture écran RTL Benjamin Castaldi "pas assez chic" pour présenter The Voice : pourquoi TF1 lui a préféré Nikos Aliagas (VIDEO)

Au micro de RTL, ce samedi 6 février, Benjamin Castaldi est revenu sur le choix de TF1 d’offrir à Nikos Aliagas le poste de présentateur emblématique de The Voice, plutôt qu’à lui.

Benjamin Castaldi était l’invité de Jade et Eric Dussart, ce samedi 6 février sur RTL. Au micro de l’émission On refait la télé, le chroniqueur de Touche pas à mon poste a fait des confidences au sujet de son ancien salaire pour l’animation de Secret Story, du malaise que son père Jean-Pierre a fait lorsqu’il le piégeait pour les besoins de La Grande Rassrah, mais pas seulement. Le mari d’Aurore Aleman a évoqué le programme The Voice et la rémunération très confortable des jurés.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Un poste qu’il a "réclamé à cor et à cris"

Si Benjamin Castaldi a parlé du fameux télé-crochet de TF1 sans tabou, c’est notamment parce qu’il espérait le présenter, lors de sa création en France, en 2012. Il faut dire que l’animateur télé de 50 ans avait été la figure emblématique de la Nouvelle Star sur M6, de 2003 à 2006, ainsi que de la saison 11 du concours, cette fois diffusée sur D8. Pourtant, la Une a décidé d’offrir le poste à Nikos Aliagas. Pour le papa de Simon, Julien, Enzo et Gabriel, ce choix s’explique très facilement. "Je n’étais plus en odeur de sainteté", a-t-il précisé, en ajoutant avoir pourtant tout fait pour obtenir la place de présentateur de The Voice. "Je l’ai réclamée à cor et à cris", a affirmé Benjamin Castaldi, tout en reconnaissant que les producteurs de l’émission "ont bien fait" de confier la tâche à son confrère.

"Je n’étais pas dans la catégorie des intellos"

L’ex-mari de Flavie Flament a expliqué que le problème était l’accident de moto qu’il a eu en juin 2012 et qui l’a laissé dans un sale état. Il avait en effet six côtes cassées, il était blessé au niveau de sa clavicule et il a dû se faire opérer en urgence, ce qui l'a tenu éloigné de l'antenne. Et ce n’est pas tout, puisqu’à la même période, Benjamin Castaldi a fait face à d’importants problèmes financiers, notamment à cause d’une escroquerie immobilière. Ce qui n'a pas rassuré ses patrons, au contraire. "Je les ai inquiétés", a poursuivi celui qui avait alors les huissiers sur le dos.

Benjamin Castaldi s'est aussi souvenu de la concurrence qui existait entre Nikos Aliagas et lui, racontant qu'ils s'étaient "tiré la bourre". "De toute façon, il y en avait un de trop sur la chaîne", a détaillé l'ex-animateur de Secret story, persuadé que sa réputation de présentateur d’émission de téléréalité lui collait à la peau. "On ne va pas se mentir, je n’étais pas dans la catégorie des intellos. [Pour The Voice], il fallait faire chic et je n’étais pas assez chic, moi", a-t-il conclu avec une pointe de regret et une expression fleurie à découvrir dans la vidéo en haut de l'article.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Publicité
Publicité

Plus d'info : Programme-tv.net

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon