Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"Incroyables mariages gitans" (TFX) : "Scandalisée", Marlène Schiappa interpelle le CSA

logo de Télé7 Jours Télé7 Jours 31/03/2021 Télé7Jours

Marlène Schiappa s'est fendue d'une missive au responsable du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) après la diffusion sur TFX d'une série documentaire sur les mariages gitans.

Marlène Schiappa s'est fendue d'une missive au responsable du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) après la diffusion sur TFX d'une série documentaire sur les mariages gitans. © Abaca Marlène Schiappa s'est fendue d'une missive au responsable du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) après la diffusion sur TFX d'une série documentaire sur les mariages gitans.

Une séquence qui ne passe pas. Le 3 février dernier, TFX diffusait un numéro de son nouveau magazine "Incroyables mariages gitans", présenté par Hélène Mannarino. Et il faut croire que Marlène Schiappa n'a pas apprécié le contenu.

La ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur chargée de la citoyenneté a dénoncé, dans une lettre au CSA que nos confrères de Télé Loisirs ont pu consulter, ce numéro consacré aux coulisses des unions de cette communauté. En cause notamment, le principe de la cérémonie du mouchoir. "La manière dont est amenée la cérémonie du mouchoir, visant à prouver la virginité de jeunes filles, dont certaines ne sont pas majeures, me choque particulièrement. Cette pratique est décrite comme étant le vrai moment du mariage, au mépris des lois de la République", s'est-elle offusquée.

À lire également

Affaire Pierre Ménès : la prise de position très claire de Marlène Schiappa

Marlène Schiappa a poursuivi ses griefs : "Nos textes sont clairs : le mariage doit être célébré à la mairie, entre personnes majeures, dans une salle ouverte au public. La célébration du mariage transforme deux personnes majeures et consentantes en époux effectifs" a ajouté la responsable politique. Et la ministre déléguée de conclure : "Ces séquences sont d'autant plus révoltantes que le 16 février 2021 par un vote solennel, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi confortant le respect des principes de la République ; ce projet de loi vise notamment à renforcer les mesures de dignité humaine en interdisant les tests de virginité et en s'assurant du consentement des époux".

L.T

Publicité
Publicité

Plus d'info : Télé 7 Jours

Télé7 Jours
Télé7 Jours
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon