Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Infidèle : 5 raisons de regarder la saison 2 de la série de TF1

logo de Télé 2 Semaines Télé 2 Semaines 01/10/2020 La rédaction Télé 2 semaines
Infidèle : 5 raisons de regarder la saison 2 de la série de TF1 © Marie ETCHEGOYEN / STORIA TELEVI/TF1 Infidèle : 5 raisons de regarder la saison 2 de la série de TF1

Ne ratez pas la saison 2 d'Infidèle, avec Claire Keim et Jonathan Zaccaï, ce jeudi 1er octobre sur TF1.

TF1 lance ce jeudi 1er octobre la saison 2 d'Infidèle, avec Claire Keim et Jonathan Zaccaï. De nouveaux épisodes à ne pas rater, pour une saison encore plus époustouflante.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

1 - Pour son scénario bien troussé

Dans cette saison 2, la fiction de TF1 adaptée de la série britannique Dr Foster s'éloigne de son modèle. Une bonne idée, car les nouvelles intrigues sont particulièrement bien écrites. Les dialogues, en particulier, sonnent juste. La diversité des thèmes fait que l'on s'identifie forcément à l'une ou l'autre des situations. Infidèle parvient à viser un large public sans tirer la qualité vers le bas. Bravo !

2 - Parce que ses comédiens sont épatants


Vidéo: VOICI- Claire Keim (Infidèle) : cette scène avec Tom Leeb qui l’a énormément gênée (Voici)

VOICI- Claire Keim (Infidèle) : cette scène avec Tom Leeb qui l’a énormément gênée
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Jonathan Zaccaï (Mattéo), avec son jeu naturel et tout en subtilité, parvient à rendre attachant son personnage de père de famille lâche et égoïste. Et il parvient à nous faire pleurer dans les derniers épisodes. Sa prestation est époustouflante. À l'inverse, Claire Keim (Emma) incarne une femme qui pourrait susciter la compassion avec une telle autorité qu'elle la rend parfois antipathique. Elle joue à merveille cette partition, tout en délicatesse. Désirable, amoureuse et naïve dans la saison 1, Chloé Jouannet (Candice) est parfaite en jeune mère dépassée et avec un caractère de peste.

© Fournis par Télé Loisirs © FRANCOIS LEFEBVRE/STORIA TELEVISION/TF1

3 - Pour son atmosphère sensuelle

La sexualité d'une femme de plus de 40 ans est un sujet rarement abordé à l'écran, ou seulement sous forme de comédie. Infidèle l'évoque frontalement, assumant le fait qu'une femme peut rechercher son plaisir sans s'investir. À travers le nouveau héros Gabriel (incarné par un certain… Tom Leeb), la série joue à fond la carte de la sensualité. Assez inhabituelles dans les fictions grand public, les scènes d'amour sont filmées avec élégance, grâce notamment à une image légèrement bleutée mélangée à des couleurs chaudes.

4 - Pour le bon dosage entre drame et thriller

Si Infidèle traite avant tout de la vie de couple et de famille, elle injecte à cette trame une dimension de thriller. Emma reçoit des textos menaçants. Qui les envoie ? L'énigmatique Gabriel ? Gwenn, l'ancienne "meilleure amie" ? Mattéo, l'ex-mari ? Ou Luigi, le fils en pleine crise d'adolescence ? Un suspense qui apporte un peu de légèreté à la dramaturgie parfois pesante de cette seconde saison.

5 - Pour sa lecture post-MeToo

Les rapports homme-femme sont abordés avec intelligence et sans tomber dans les clichés, par exemple lorsque l'on voit Emma assumer son désir pour un homme de 19 ans son cadet. De même, il est intéressant de constater que la sexualité du personnage de Gabriel est inhabituelle et lorsqu'il reproche à Emma de le traiter comme un sex toy, cela donne à comprendre que le désir masculin est également plus complexe qu'il n'y paraît. Autre exemple, l'échange, entre Emma et Mattéo, est révélateur de cette modernité de point de vue : elle lui reproche d'avoir dû faire tourner la boutique pendant qu'il cherchait sa voie ; il lui rétorque qu'il faisait la cuisine, le ménage et s'occupait de leur fils.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Télé 2 Semaines

Télé 2 Semaines
Télé 2 Semaines
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon