Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Koh-Lanta, les Armes secrètes : un aventurier accusé "d'actes de cruauté envers les animaux" par l'association PETA qui lance un appel solennel à TF1

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 16/03/2021 Vincent Labille
Koh-Lanta, les Armes secrètes : un aventurier accusé "d'actes de cruauté envers les animaux" par l'association PETA qui lance un appel solennel à TF1 © Capture TF1 Koh-Lanta, les Armes secrètes : un aventurier accusé "d'actes de cruauté envers les animaux" par l'association PETA qui lance un appel solennel à TF1

Quelques jours après la diffusion du premier épisode de Koh-Lanta, les Armes secrètes, une association de défense des animaux s'est déclarée choquée par une séquence "cruelle".

Dans un communiqué au vitriol, l'association PETA France (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux) s'en est pris à TF1 et à la production de Koh-Lanta alors que le premier épisode de la saison des Armes secrètes était diffusé le vendredi 12 mars devant 5.7 millions de téléspectateurs, un record depuis 2017. Une séquence a particulièrement fait réagir l'association de défense des animaux qui s'est fendue d'un communiqué envoyé à la chaîne : "Comme beaucoup de téléspectateurs qui nous ont fait part de leur mécontentement et de leur indignation, nous avons été choqués de voir des actes de cruauté envers les animaux dans le premier épisode de cette saison de Koh-Lanta. Cherchant à pêcher, l’un des participants (Arnaud, ndlr) tente d’attaquer une raie à la machette, qu’il finit par lancer maladroitement sur l’animal, qui parvient à s’échapper sans que nous sachions s’il a été blessé. Plus tard, on le voit frapper une murène avec une lance puis la piétiner, tandis qu’elle se débat et essaie de le mordre – séquence qui est mise en avant en étant rediffusée au ralenti plus tard dans l’émission. Il s’agit là de pratiques intolérables envers des êtres sensibles, qui, nous le savons bien, ressentent la peur et la douleur."

PETA dénonce une séquence de Koh-Lanta et lance un appel à TF1

Et PETA de demander à TF1 et son patron Gilles Pélisson de "ne plus diffuser des scènes d’une telle barbarie et de se positionner contre la souffrance animale. Torturer et tuer des animaux à l’écran est une manière extrêmement immorale de tenter d’attirer des téléspectateurs, tout particulièrement à une époque où le respect des animaux est de plus en plus important aux yeux de tous. En outre, cela transmet un message nuisible aux plus jeunes qui visionnent ces scènes cruelles que l’on fait passer pour du divertissement (...) C'est pourquoi nous vous appelons vivement, en tant que directeur général de TF1, à faire en sorte que ce genre de violence gratuite et néfaste ne puisse plus être diffusée, en mettant en place une politique sur le bien-être animal."

L'émission déjà pointée du doigt par le passé

Rappelons que ce n'est pas la première fois que le jeu de survie est accusé sur ce sujet. En 2005, on s'en souvient, machette à la main, Mohamed avait ainsi failli tuer une pauvre chèvre (enceinte) avant que la production n'intervienne au dernier moment. Cette même année, la chasse d'oiseaux protégés avait valu à la production une condamnation de la Ligue pour la protection des oiseaux. En saison 1, un candidat avait de son côté pêché plusieurs coquillages classés 'espèce protégée.' Depuis, Adventure Line Productions briefe scrupuleusement ses aventuriers sur la faune et la flore locales. "Un point très précis est fait sur les espèces animales protégées qu'il est formellement interdit de chasser" avait confié la productrice Alexia Laroche-Joubert à nos confrères de Puremédias.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Programme-tv.net

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon