Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Sylvie Noachovitch (Ça peut vous arriver) : Cette célèbre affaire française dans laquelle elle a été l'avocate de la défense

logo de Télé7 Jours Télé7 Jours 14/12/2020 Télé7Jours

Cette avocate et chroniqueuse dans l'émission de Julien Courbet, apporte son aide aux victimes d’erreurs médicales, de malfaçons, d’escroqueries… Entretien

Cette avocate et chroniqueuse dans l'émission de Julien Courbet, apporte son aide aux victimes d’erreurs médicales, de malfaçons, d’escroqueries… Entretien © Benjamin DECOIN/M6 Cette avocate et chroniqueuse dans l'émission de Julien Courbet, apporte son aide aux victimes d’erreurs médicales, de malfaçons, d’escroqueries… Entretien

"Je suis optimiste, les téléspectateurs commencent à prendre goût à ce nouveau rendez-vous." Depuis près de vingt ans, cette avocate en droit de la famille et en droit pénal intervient à la radio et à la télévision au côté de Julien Courbet. Ses prestations dans Sans aucun doute (TF1), de 2001 à 2007, en ont fait une avocate appréciée. Une popularité qui se confirme avec l’adaptation, pour M6, de Ça peut vous arriver, l’émission quotidienne de RTL. Il faut dire que maître Noachovitch ne ménage pas ses efforts : "L’injustice m’a toujours révoltée." Son combat avait inspiré le scénariste Tito Topin (Navarro), avec lequel elle avait cosigné une série en 2002, Action justice, avec Alexandra Kazan jouant son rôle. "Je m’étais inspirée de mes dossiers, comme l’histoire d’une mère injustement accusée d’inceste et déchue de ses droits" 

À lire également


Vidéo: Laurence Ferrari recadre sèchement un invité qui qualifiait Marlène Schiappa d'hystérique Je refuse ce terme, je vous demande de le retirer ! Ce n'est pas tolérable (Télé Loisirs)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Ça peut vous arriver (M6) : Un bug perturbe la première de Julien Courbet

Sa grande affaire reste celle d’Omar Raddad, ce jardinier accusé d’avoir tué sa patronne, en 1991. « J’ai poussé à une réforme pour faciliter la révision des condamnations pénales définitives, ce qui a abouti à une nouvelle loi. J’ai obtenu la réouverture de son dossier et une nouvelle expertise, qui a révélé la trace de quatre ADN masculins mélangés au sang de la victime. Ces éléments nouveaux vont me permettre de faire réviser son procès." Pour cette croyante, la seule récompense est de voir le sourire revenir sur le visage des victimes : "Je crois à la force des ondes positives."

Ça peut vous arriver : du lundi au vendredi à 10h05 sur M6

Hacène Chouchaoui 

Publicité
Publicité

Plus d'info : Télé 7 Jours

Télé7 Jours
Télé7 Jours
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon