Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La moitié de l'énergie électrique produite par le nucléaire en Europe vient de France

logo de Le Figaro Le Figaro 05/05/2018 Louis Delatronchette

Grâce à ses 58 réacteurs répartis sur 19 centrales, le parc nucléaire français est aujourd'hui le plus grand d'Europe. En 2017 il a permis de produire près de 37,9 terrawatts d'énergie électrique par heure.

figarofr: La centrale nucléaire de Cattenom, dans l'est de la France. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN/AFP La centrale nucléaire de Cattenom, dans l'est de la France.

La France profite de ses centrales nucléaires pour produire une grande quantité d'électricité. C'est ce qui ressort d'une étude publiée ce vendredi par Eurostat, l'office de statistique de l'Union européenne. Selon l'institut, en 2016, des réacteurs nucléaires étaient en service dans la moitié des 28 États membres de l'UE, en Belgique, Bulgarie, République tchèque, Allemagne, Espagne, France, Hongrie, Pays-Bas, Roumanie, Slovénie, Slovaquie, Finlande, Suède et Royaume-Uni. Ensemble, ils ont produit quelques 839,7 milliers de gigawattheures (GWh) d'électricité dans les centrales nucléaires, soit «environ un quart (25,8%) de l'électricité produite dans l'UE en 2016», précise Eurostat. 

Parmi ces 14 pays, c'est la France qui est de loin le plus grand producteur d'énergie électrique grâce au nucléaire, avec 48% du total européen devant l'Allemagne (10%), le Royaume-Uni (8,5%), la Suède (7,5%) et l'Espagne (7 %). «En 2016, ces cinq États membres représentaient plus de 80% de la quantité totale d'électricité produite dans les installations nucléaires de l'UE», indique l'étude. Fort de ses 58 réacteurs nucléaires répartis sur 19 centrales, la France possède aujourd'hui le plus grand parc nucléaire européen. «Sa capacité est actuellement de 63,2 gigawatts, soit la puissance des 58 réacteurs. Par ailleurs, un 59ème réacteur est en cours de construction sur la centrale de Flamanville», commente EDF. «En 2017, ils ont permis de produire près de 37,9 terrawatts par heure d'énergie électrique», précise le groupe. «Nous avons eu une baisse de production ces dernières années. En 2017, elles ont été causées par des aléas comme les arrêts longs de Paluel 2 et Fessenheim 2, de l'audit Creusot ou de l'affaire Digue Tricastin», indique l'entreprise.

Une chute de la production sur les dix dernières années

Selon l'étude Eurostat, depuis une dizaine d'années, la production d'énergie électrique par le nucléaire dans l'UE est en chute. «Entre 2004 et 2016, elle a diminué de 17%», indique l'institut. Il faut dire qu'elle avait augmenté de 27% entre 1990 et 2004 pour atteindre un sommet à 1.008.400 GWh en 2004. Toutefois, l'étude montre également qu'entre 1990 et 2016, la plupart des États membres exploitant des installations nucléaires ont accru leur production d'électricité nucléaire. Ce fut notamment le cas de la République tchèque (+91,5%), suivie de loin par la France (+28,4%), la Slovénie (+23,6%), la Slovaquie (+22,7%), la Finlande (+20,7%), la Hongrie ( +16,9%), les Pays-Bas (+13,1%), le Royaume-Uni (+9,1%), l'Espagne (+8,0%) et la Bulgarie (+7,5%). En revanche, la Lituanie a connu la fermeture de ses infrastructures nucléaires en 2009 et la production allemande a significativement chuté (-44,5%).

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon