Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19: la production de vaccins ralentie par un manque de matériel et de personnel

logo de BFM Business BFM Business 03/03/2021 PS
Injection du vaccin Pfizer-BioNTech à un soignant à l'hôpital de la Croix Rousse à Lyon, en France, le 6 janvier 2021 © JEFF PACHOUD © 2019 AFP Injection du vaccin Pfizer-BioNTech à un soignant à l'hôpital de la Croix Rousse à Lyon, en France, le 6 janvier 2021

La production de vaccins anti-Covid 19 est ralentie par un manque de matériel, notamment des flacons, et de personnel pour assurer leur fabrication, a expliqué mercredi la ministre française de l'Industrie, espérant une accélération des partenariats entre groupes pharmaceutiques.

"Le point bloquant, aujourd'hui, c'est les goulots d'étranglement en termes de fourniture de cuves, de fourniture de bouchons, de fourniture de flacons, de fourniture de capsules", a énuméré Agnès Pannier-Runacher, lors d'une audition à l'Assemblée nationale.

Parallèlement aux questions matérielles, il y a "des goulots d'étranglement en termes de disponibilité des experts qui sont capables de déployer ces chaînes de production", a poursuivi la ministre déléguée à l'Industrie.

Trois vaccins sont actuellement approuvés dans l'Union européenne: Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Un quatrième, celui de Johnson & Johnson, pourrait l'être d'ici à une grosse semaine.

Mais "Johnson & Johnson nous disent eux-mêmes qu'ils ne peuvent pas faire plus aujourd'hui parce qu'ils n'ont pas les ressources humaines pour le faire", a rapporté la ministre.

Accroître les capacités de production

Pour accroître les capacités de production, elle a jugé important que de grands laboratoires, habituellement concurrents, s'allient pour réaliser différentes étapes de la fabrication des vaccins.

A ce titre, elle a salué les projets du français Sanofi, en retard sur son propre projet de vaccin mais qui va aider à partir de l'été à embouteiller ceux de Pfizer/BioNTech et de Johnson & Johnson.

"Sanofi fait un exploit qui a priori n'est pas repris par tous les autres laboratoires aujourd'hui, puisque c'est le seul laboratoire qui produira trois vaccins différents", a-t-elle jugé, y intégrant aussi le propre projet de Sanofi.

D'autres grands groupes ont néanmoins signé des partenariats semblables, comme le suisse Novartis qui va aussi produire le vaccin Pfizer/BioNTech. De l'autre côté de l'Atlantique, Merck a annoncé cette semaine qu'il aiderait Johnson & Johnson. "On peut (...) s'attendre à avoir d'autres accords entre laboratoires", a conclu Agnès Pannier-Runacher.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon