Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Des milliers de vols American Airlines cloués au sol

logo de Le Figaro Le Figaro 31/10/2021 Marie Bartnik
American Airlines n’est pas la seule compagnie à faire face à un manque de personnel. © Shannon Stapleton/REUTERS American Airlines n’est pas la seule compagnie à faire face à un manque de personnel.

Après la pénurie de passagers, la pénurie de personnels. American Airlines a été contrainte d’annuler plus de 1000 vols ce week-end, selon l’AFP, faute de personnel. 800 vols ont été annulés vendredi et samedi, et plus de 400 de nouveau dimanche.

» LIRE AUSSI - American Airlines pourrait licencier 13.000 salariés

Des intempéries aux États-Unis ont désorganisé la compagnie aérienne, dont les effectifs sont plus réduits qu’avant la pandémie. Des vents violents ont notamment bloqué le hub d’American Airlines à Dallas, et retardé la venue des salariés.

Vulnérable

Dans une note à destination des salariés de la compagnie, citée par l’AFP, le directeur général d’American Airlines, David Seymour, espère que le trafic pourra reprendre normalement début novembre. Les effectifs d’American Airlines devraient alors s’étoffer. 1800 personnes, en disponibilité depuis le début de la pandémie, reprendront en effet du service. 600 autres salariés seront embauchés d’ici la fin du mois de décembre, qui s’ajouteront à 4000 personnes en sus dans les aéroports.

» LIRE AUSSI - L’interminable descente aux enfers des compagnies aériennes

American Airlines n’est pas la seule compagnie à faire face à un manque de personnel qui fragilise son organisation, la rendant vulnérable au moindre coup de vent. La semaine dernière, Southwest avait de la même façon dû annuler plus de 2000 vols, ce qui lui avait coûté 75 millions de dollars.

Avec les progrès de la vaccination et la levée des restrictions aux voyages, le trafic aérien a repris aux États-Unis, sans que le personnel suive immédiatement dans les mêmes proportions. Au troisième trimestre, 78,7 % des sièges d’avion d’American Airlines étaient ainsi occupés. Au quatrième trimestre, la compagnie s’attend à ce que la reprise se poursuive et que le taux d’occupation de ses avions atteigne 87 % ou 89 %.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon