Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Euler Hermes met en garde contre un risque de cercle vicieux entre salaires et inflation en France

logo de BFM Business BFM Business 18/01/2022 P.L.
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

L'inflation actuellement à l'oeuvre et les négociations salariales dans de nombreuses entreprises pourraient enclencher un cercle vicieux, accentuant la hausse des prix, particulièrement en France et au Royaume-Uni, observe le cabinet Euler Hermes dans une étude.

La hausse des prix se ressent aujourd'hui à l'échelle internationale, de la France qui a vu l'inflation progresser de 2,8% en décembre sur un an, à l'Espagne avec +6,5% sur la même période, et l'Allemagne avec +5,3%, au plus haut depuis trente ans.

Pour y faire face, les discussions sont parfois tendues entre patronat et organisations syndicales. Pour la France, les négociations salariales ont lieu notamment dans les secteurs du transport, du commerce, de la chimie ou de l'énergie. "Alors que nous anticipons un recul de l'inflation à mesure que les perturbations liées à la pandémie s'atténueront, une poursuite de la hausse des prix pourrait faire courir au Royaume-Uni et à la France le risque le plus élevé d'une boucle entre les salaires et l'inflation d'ici à la fin 2022 et 2023", souligne toutefois Euler Hermes dans son étude.

Des hausses de salaires de 2,5% attendues en France

Une "boucle" entre salaires et prix se produit lorsque l'inflation engendre des demandes de hausses salariales, qui se transforment elles-même en hausse de prix par les entreprises. Pour parvenir à ses conclusions, le cabinet a évalué plusieurs critères, notamment la vitesse et l'ampleur de la transmission d'une hausse de coûts sur les prix fixés par les entreprises et sur les demandes salariales, ainsi que l'influence des hausses de salaires sur la hausse des prix de vente des entreprises.

Au rythme actuel, le cabinet anticipe une progression moyenne des salaires de 2,5% cette année en France et en Allemagne, pendant que le Royaume-Uni pourrait voir les salaires progresser de 3,5% et les Etats-Unis de 4,7%.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon