Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'inflation américaine ralentit, bonne nouvelle pour la France ?

logo de Boursier Boursier 10/08/2022 Boursier.com

C'était un indicateur très attendu au coeur du mois d'août... La hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en juillet en raison d'une forte baisse du coût de l'essence. L'indice des prix à la consommation (CPI) a stagné le mois dernier après une hausse de 1,3% en juin, a annoncé le département du Travail. Sur un an, il affiche un bond de 8,5%, après +9,1% le mois précédent.

Il s'agit de la plus forte décélération de l'inflation d'un mois sur l'autre depuis 1973. Elle fait suite à une baisse d'environ 20% des prix de l'essence. Les prix à la pompe se sont envolés au premier semestre en raison de la guerre en Ukraine, atteignant un niveau record à plus de 5 dollars le gallon (un gallon = 3,78 litres environ) à la mi-juin, selon l'association d'automobilistes AAA.

Le pic d'inflation atteint ?

L'inflation sur l'énergie présente un fort ralentissement (32,9% en juillet contre 46,1% en juin), tout en restant à un niveau très élevé, note le cabinet Asteres. Hors énergie, les principaux biens et services affichent un taux d'inflation globalement équivalent par rapport à juin. C'est donc le léger repli du prix du pétrole ces dernières semaines qui explique le gros du ralentissement de l'inflation.

Selon le cabinet Asteres, "plusieurs indicateurs laissent penser que le pic d'inflation a été atteint en juin aux Etats-Unis et que le ralentissement devrait se poursuivre à un rythme modéré : le commerce international retrouve une certaine fluidité avec des coûts du fret maritime en baisse constante, l'indice du prix des produits manufacturés (ISM manufacturing price) a connu une nette baisse en juillet et la hausse des taux de la fed pourrait commencer à produire des effets sur l'inflation dans les mois à venir". Les anticipations d'inflation américaine sont d'ailleurs orientées nettement à la baisse.


Vidéo: L'inflation moins forte que prévu aux Etats-Unis, la Bourse bondit, le dollar plonge (Dailymotion)

Relire la vidéo

Le pic touché cet automne en France ?

S'agit-il d'une bonne nouvelle aussi pour la France ? La réponse est "oui" aux yeux d'Alteres car le cycle économique américain est généralement en avance sur le cycle français, les Etats-Unis menant souvent une politique monétaire et budgétaire plus agressive. "Le ralentissement de l'inflation américaine peut ainsi laisser penser que le pic d'inflation est désormais passé outre-atlantique, et qu'il pourrait également être atteint à l'automne en France", selon le cabinet d'études économiques.

Autre argument : une moindre inflation américaine freinera les hausses de taux, qui limitera l'appréciation du dollar et donc réduira l'inflation importée (notamment via le pétrole, libellé en dollars). Prudence néanmoins, car la "dépendance au gaz russe, très élevée en Europe, est inexistante aux Etats-Unis. En conséquence, la flambée du prix du gaz est nettement plus limitée outre-Atlantique".

© Reuters
Publicité
Publicité

Plus d'info : Boursier.com

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon