Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les commerçants veulent pouvoir ouvrir tous les dimanches de décembre

logo de BFM Business BFM Business 21/11/2020
Image d'illustration - Une jeune femme regarde la vitrine d'un magasin fermé à Paris. © ALAIN JOCARD / AFP Image d'illustration - Une jeune femme regarde la vitrine d'un magasin fermé à Paris.

L'opération Black Friday a finalement été reportée et les commerces "non-essentiels" pourraient rouvrir assez rapidement grâce à un nouveau protocole sanitaire. La date n'est pas encore fixée et pourrait être annoncée par Emmanuel Macron dans une allocution mardi prochain.

En attendant, dans une lettre ouverte destinée au président de la République, plusieurs fédérations du secteur demandent de pouvoir ouvrir tous les dimanches du mois de décembre.

"Pour une question d’équité avec les pure-players du e-commerce, nous demandons que l’ensemble des commerces de France puissent avoir la possibilité d’ouvrir tous les dimanches du mois de décembre", écrivent l'association des Commerçants et Artisans des Métropoles de France, la Fédération Française des Associations de Commerçants, le Conseil National des Centres Commerciaux, la Fédération Nationale des Centres-Villes et la Confédération des commerçants de France.

Si le gouvernement envisage une réouverture "autour du 1er décembre", les commerçants exigent que ce soit dès le 27 novembre.

"Au regard de ces efforts supplémentaires qui sécurisent l’acte d’achat dans nos magasins, l’ensemble des acteurs et représentants du commerce sont unanimement prêts à la réouverture vitale des commerces dès le week-end du 27 au 29 novembre. Cette date est cruciale à double titre. Elle permet de réconcilier les impératifs économiques et sanitaires en permettant d’une part aux commerçants de bénéficier d’un week-end supplémentaire et crucial à l’approche des fêtes de fin d’année et d’autre part d’étaler les flux des clients sur une plus longue période" peut-on lire.

"Monsieur le Président de la République, le sort des commerçants est désormais entre vos mains"

"Monsieur le Président de la République, le sort des commerçants est désormais entre vos mains", poursuivent les représentants du secteur.

Rappelons que le protocole sanitaire renforcé prévoit que la jauge d’accueil devrait être relevée de 4 mètres carrés par client à 8 mètres carrés. La mise à disposition de gel hydroalcoolique demeure naturellement obligatoire, de même que le marquage au sol et l'installation de plexiglas.

Les surfaces de plus de 400 mètres carrés auront quant à elles une obligation de contrôle à l’entrée de leur magasin. Les horaires pourront par ailleurs être élargis et l'ouverture le dimanche sera rendue possible. Les prises de rendez-vous ne seront en revanche pas obligatoires mais conseillées lorsque cela est possible (coiffeurs, institut d'esthétique...).

Enfin, les magasins sont invités à faire la promotion de l’application TousAntiCovid par de l’affichage. Ce nouveau protocole sanitaire doit encore être validé par le conseil scientifique la semaine prochaine.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon