Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Masque, cantine, apéro au bureau: ce qui change avec le nouveau protocole sanitaire en entreprise

logo de BFM Business BFM Business 25/11/2021 P.D.
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Le protocole sanitaire national en entreprise va légèrement évoluer pour faire face au rebond du Covid-19, notamment en ce qui concerne les règles en matière de restauration collective et l'organisation de moments de convivialité, a indiqué jeudi le ministère du Travail.

Le port du masque au travail obligatoire © Pexels Le port du masque au travail obligatoire

Deux mètres entre chaque convive à la cantine

En matière de restauration collective, "en l'absence de pass sanitaire dans ces lieux, et dans le contexte de reprise de l'épidémie, nous envisageons d'en revenir à une règle de deux mètres entre chaque personne à table, dès lors que le masque n'est pas porté", a fait savoir le ministère, à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux.

Les règles en matière de ventilation seront par ailleurs "précisées", le ministère mettant en avant "une mesure essentielle de prévention des situations de diffusion du virus".

Les moments de convivialité ne sont "plus recommandés"

Sur les moments de convivialité, le protocole (document de référence pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l'activité économique face au Covid-19), va préciser que ces moments ne sont "plus recommandés".

"S'ils sont tout de même organisés, ils doivent se faire dans le respect des gestes barrière, et notamment de la distance de deux mètres entre chaque personne lorsque le port du masque ne peut être assuré", a précisé le ministère.

Pas de télétravail obligatoire

En revanche, en ce qui concerne le télétravail, le gouvernement confirme qu'il n'envisage pas, à date, de modification du protocole.

La ministre Elisabeth Borne a néanmoins invité les employeurs "à faciliter son déploiement, en tenant compte des enjeux d'organisation du travail, des risques liés à l'isolement des salariés, ou encore de la difficulté à respecter les gestes barrières".

Depuis septembre, le protocole ne prévoit plus un nombre de jour minimal de télétravail. Il prévoit que "les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours" au télétravail.

Aménagé à plusieurs reprises, le protocole avait notamment imposé pendant plusieurs mois le télétravail comme une règle à compter d'octobre 2020. Il avait été "porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance".

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon