Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Impôt : les premiers accrocs du prélèvement à la source concernent les retraités

logo de Franceinfo Franceinfo 09/01/2019 Franceinfo
Relire la vidéo

Beaucoup de contribuables, les retraités les premiers, sont insatisfaits du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, qui vient d'entrer en vigueur.

À Drancy (Seine-Saint-Denis), Josiane a pris sa retraite entre 2017 et 2018 avec une forte baisse de revenus. Elle estime qu'elle devrait payer dorénavant 130 euros d'impôts par mois au lieu de 683. Pour cela, elle doit modifier son taux de prélèvement, mais elle n'y parvient pas sur le site des impôts.

300 000 personnes dans les centres des impôts

"Je ne veux pas faire l'avance à l'État de l'argent que je ne dois pas", lance-t-elle. "Même s'il me le rend au 31 décembre, ça ne me permettra pas de faire mes courses et de manger", explique-t-elle. Elle tente d'appeler une nouvelle fois le centre des impôts, mais l'appel est coupé. En fait, Josiane ne savait pas qu'elle devait valider ses revenus de 2018 pour pouvoir changer son taux. Des erreurs comme celles-ci, il y en a beaucoup. Pour s'y retrouver, de nombreux contribuables se déplacent dans leur centre des finances publiques. La semaine dernière, 300 000 personnes se sont rendues aux guichets en France. Les files s'allongent, même si les effectifs ont été renforcés.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO : FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon