Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

6 choses à ne pas faire à Leroy Merlin selon les vendeurs

logo de Capital Capital 07/10/2022 Noah Moulinet

Chaque jour, les salariés de Leroy Merlin font face à des centaines de clients en quête de conseils. Toutefois, certains peuvent avoir des comportements peu appréciables : plusieurs employés de l’enseigne racontent.

Avec plus de 140 magasins et 25.000 collaborateurs dans l’Hexagone, Leroy Merlin s’est imposé au fil des années comme une enseigne de référence pour les aficionados du bricolage. Selon le cabinet de conseil EY Parthenon, il s’agissait même l'an dernier de l’enseigne préférée des Français. Nombre d’entre eux viennent y chercher de l’inspiration et des conseils pour leurs différents projets. Mais parfois, il faut dire que les clients peuvent se révéler maladroits voire impolis.

Pour en savoir plus, Capital a échangé avec des salariés de Leroy Merlin : vendeurs, responsables de rayon ou encore techniciens au service après-vente, nous avons recueilli les expériences de plusieurs collaborateurs de l’enseigne. S’ils nous ont majoritairement décrit une relation apaisée avec le public, tous avaient au moins vécu quelques expériences déplaisantes ou incongrues. De quoi faire le bilan des choses à ne pas faire lorsque vous faites vos achats dans un magasin Leroy Merlin.

À lire aussi
7 conseils de vendeurs pour faire ses achats à Leroy Merlin

Faire preuve d’impatience

© Fournis par Capital JordySchaap / Wikimedia Commons

Dans le commerce, de nombreux salariés doivent composer avec l’impatience de leurs clients. Leroy Merlin ne fait pas exception à la règle : “C’est peut-être en rapport avec notre époque, estime Élise*, vendeuse en Bretagne, les gens veulent aller très vite, être servis de suite alors que l’on conseille quelqu’un d’autre”. La salariée raconte s’être déjà retrouvée face à des personnes qui claquaient des doigts ou la sifflaient pour l’appeler. “Ça, c’est non. Je ne le supporte pas,” s’exaspère la jeune femme.

Laisser ses enfants sans surveillance

Faire les magasins avec des enfants peut parfois se révéler compliqué. Il est vite arrivé de les perdre de vue… Une erreur qui peut causer de gros tracas dans un magasin Leroy Merlin. “Il y a un tas d’objets dangereux dans nos rayons, rappelle Justin, 20 ans, employé d’un magasin dans les Hauts-de-France. Récemment, un enfant a eu le temps d’ouvrir un pot de colle et il a failli en avaler… il faut vraiment faire attention.”

À lire aussi
Action : 6 choses à ne pas faire en magasin, selon les employés

Mentir lorsque l’on a cassé du matériel

Catastrophe : vous venez d’acheter un appareil mais, une fois arrivé à la maison, il ne fonctionne pas. Logiquement, direction le service après-vente pour obtenir une réparation ou un remplacement. Si vous êtes à l’origine de la casse, il peut être tentant de mentir pour obtenir gain de cause… Mauvaise idée selon Nicolas, ancien technicien pour le service après-vente d’un magasin Leroy Merlin francilien : “Je conseille aux clients d’être honnête. Nous nous rendons très rapidement compte des mensonges, nous réparons les même appareils tous les jours, cela se voit…” Et d’ajouter que même en cas de mauvaise manipulation de la part du client, il se souvient avoir toujours été plus enclin à aider quelqu’un qui disait la vérité.

Avoir recours au service pose

© Fournis par Capital Henryk Borawski / Wikimedia Commons

Au-delà de vendre des articles de bricolage, Leroy Merlin propose également des services à domicile : peinture, dépannage, location… Marc*, employé dans un magasin de l’enseigne, ne recommande pas l’un d’entre eux, le “service pose”. “Il s’agit en fait d’artisans classiques qui travaillent pour Leroy Merlin, qui va au passage prendre une commission, gonflant le prix. Le passage de l’artisan vous coûtera donc plus cher que si vous l’aviez négocié directement avec lui.”

En demander trop

Il peut arriver que certains clients dépassent les bornes et surestiment le périmètre d’action des employés du magasin de bricolage. À l’image de cette femme, croisée par Nicolas au service-après-vente d’un Leroy Merlin francilien : “Elle venait pour sa tondeuse, qui ne fonctionnait pas. Après que je l’ai réparée, elle me trouvait si efficace qu’elle m’a demandé si je pouvais venir tondre sa pelouse”, s’amuse-t-il. D’autres clients, eux, se trompent tout simplement de magasin. “Une fois, quelqu’un est venu avec une durite de voiture sale dans les mains, et m’a demandé où il pourrait en trouver. Je me souviens lui avoir répondu ‘certainement chez Norauto mais pas ici !’”, se remémore Jean-Rémy, vendeur en Normandie.

Râler sans s’être renseigné

“Prendre le temps de bien réfléchir et de se renseigner” : c’est le conseil de Justin, avant de se lancer dans les moindres travaux dans votre logement. Au risque d’être déçu quand il sera trop tard. “Certaines personnes achètent de la peinture, l’appliquent puis n’aiment pas le résultat et viennent se plaindre : on prévient pourtant bien que le rendu peut être un peu plus clair ou plus foncé que sur les photos. Il faut toujours faire un test!”, rappelle le jeune homme.

*Les prénoms ont été modifiés à la demande des intéressés.

À lire aussi
Decathlon : 7 choses à ne pas faire en magasin selon les employés
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Capital

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon