Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bourse : CAC 40, LVMH, Airbus, Renault, L’Oréal, TotalEnergies, bitcoin… au programme de Momentum cette semaine

logo de Capital Capital 04/12/2022 Nicolas GALLANT

Alors que le CAC 40 est resté haut perché cette semaine, la sélection d’actions de Momentum, la lettre d'investissement de Capital, a su tirer son épingle du jeu.

Après 8 semaines de rally ininterrompu - un phénomène qui n’est survenu que 8 fois en 35 ans ! -, le CAC 40 s’est maintenu à de hauts niveaux cette semaine, en inscrivant même un nouveau pic depuis mars ! Les investisseurs en Bourse continuent en effet d’espérer une inflexion de la politique monétaire de la Fed, attendue progressivement moins sévère, même si l’enthousiasme débridé des intervenants sur les marchés laisse dubitatif de nombreux observateurs. Jerome Powell “doit encore se demander ce qu’il a pu dire mercredi pour que le marché ait considéré qu’il validait un changement de trajectoire rapide de la banque centrale, qui s’était déjà inscrit dans les prévisions depuis quelques semaines”, relève à cet égard La Banque Postale Asset Management (LBPAM).

Le fait est néanmoins que les taux à long terme des Etats-Unis ont fortement chuté, pour renouer avec les 3,5% jeudi, soit le précédent pic de juin dernier (un important seuil technique, donc). Cette chute des taux à long terme a notamment profité aux valeurs technologiques et de croissance, traditionnellement particulièrement sensibles au phénomène. “Il est probable que certains investisseurs aient préféré ne retenir que les déclarations positives (de Jerome Powell), afin d’être rassurés par la confirmation donnée sur la réduction du pas (rythme) des hausses de taux à venir, ainsi que par l’insistance de Jerome Powell sur le fait qu’il pensait qu’il était toujours possible d’éviter une récession”, explique LBPAM.

À lire aussi
Bourse : le CAC 40 flambe depuis 2 mois, gare à un retour de bâton

Inflation, taux… un optimisme excessif et prématuré, en Bourse ?

Jerome Powell “a répété que la Fed n’avait pas fini de monter les taux directeurs et que malgré quelques bonnes nouvelles sur l’inflation, on était loin d’atteindre l’objectif de stabilité des prix”, souligne toutefois le gérant d’actifs, qui dit rester dubitatif sur la confiance du marché quant à un possible changement de cap de la politique monétaire et sur l’optimisme concernant la trajectoire économique à venir. Si les ajustements à la baisse à venir de l’activité comme de l’emploi devraient entraîner une baisse de l’inflation, ils devraient aussi mettre à mal les perspectives de profits des sociétés cotées, ce qui fait peser un risque sur les cours de Bourse.

Depuis six semaines, “un optimisme expansif porte la Bourse. Il repose sur la certitude que le pic d’inflation a déjà été franchi, au moins aux Etats-Unis, que la nature de l’inflation est essentiellement conjoncturelle, que nous nous orientons vers une normalisation progressive qui permettra de retrouver les niveaux pré-Covid, tant pour les tensions sur les prix que pour les taux d’intérêt. Les marchés veulent envisager un retour prochain à une situation normale”, relève de son côté Optigestion, pour qui cet emballement lui semble “prématuré et excessif”.

La nature de l’inflation “s’apparente à un fluide qui se répand puis imprègne le tissu économique. Elle procède par lente contamination des acteurs. De nombreuses sociétés n’ont pas encore subi les effets de hausses des prix du fait de couvertures propices qui les ont mises à l’abri en 2022. De même que de nombreux tarifs n’ont pas encore atteint leur date de renouvellement, ces couvertures vont progressivement arriver à leur terme courant 2023”, avertit le gérant d’actifs.

À lire aussi
CAC 40 : la Bourse de Paris dépasse celle de Londres et devient n°1 en Europe

Les sociétés cotées risquent de souffrir en 2023, les actions risquent de renouer avec la volatilité

La remontée des taux “va nécessairement renchérir le coût de la dette, freiner l’investissement et détériorer les bilans. La réduction du bilan des banques centrales a tout juste commencé. Ses effets ne laisseront pas indemnes !”, avertit Optigestion, pour qui mieux vaut attendre pour mesurer l’impact de la diffusion de l’inflation et de la remontée des taux.

Jusqu’ici, les résultats publiés par les sociétés cotées en Bourse ont été plutôt bons et rassurants, de nombreuses multinationales profitant d’un évident pricing power (capacité à répercuter les surcoûts sur les prix de vente aux clients). Les comptes du troisième trimestre “reflètent encore l’effet prix positif. Bien avisées, les entreprises ont su s’adapter rapidement. Mais l’effet volume, négatif et plus pernicieux, devrait suivre. Les augmentations de tarifs répétées vont bientôt rencontrer une plus grande résistance et affecter les marges”, met en garde Optigestion, pour qui la contraction du pouvoir d’achat du consommateur va entraîner une baisse de la demande tandis que la montée attendue du chômage devrait contribuer à une dégradation du climat social.

À lire aussi
Bourse : le fonds spéculatif n°1 met en garde contre un krach massif

La Chine assouplit peu à peu sa politique zéro-Covid, nos géants du luxe en profitent

Du côté des bonnes nouvelles, si la Chine donne des signes de faiblesse sur le front de l’économie, elle desserre toutefois progressivement dans la lutte contre le Covid-19. “C’est plus ou moins officiel, la politique de tolérance zéro telle qu’on l’a connue est finie”, relève LBPAM. C’est ce qu’on peut comprendre de l’annonce de Sun Chunlan, la vice-Première ministre chinoise, en indiquant que la lutte contre le Covid entrait dans une “nouvelle phase”. Elle a notamment insisté sur le fait que le nouveau variant était moins létal et donc moins dangereux.

Ainsi, “il est probable que tout sera fait pour calmer les protestations en cours par la mise en place de vrais assouplissements liés aux confinements dans les semaines à venir”, juge LBPAM, pour qui “ceci sera graduel car la forte montée des contagions rend difficile d’aller trop rapidement, avec une des populations les plus fragiles et mal protégées du point de vue vaccinal”. Les assouplissements sur la politique zéro-Covid de Pékin devraient offrir un soutien à l’économie chinoise, mal en point. Les espoirs sur la Chine ont notamment profité aux géants français du luxe (LVMH, Kering, Hermès…), assez exposés au consommateur chinois.

Momentum tire son épingle du jeu

Momentum, la lettre d’investissement et newsletter Bourse premium de Capital, a globalement signé de bonnes performances cette semaine. Alors que le CAC 40 n’a pas connu d’évolution très marquée ces 5 derniers jours, de nombreuses actions (LVMH, Hermès, L’Oréal, Prodways, Kering, EssilorLuxottica, TFF, etc.) de notre sélection ont tiré leur épingle du jeu.

​​>> Découvrez 21 millions, la newsletter consacrée aux cryptomonnaies de Capital. Des conseils et des analyses des cours hebdomadaires pour vous accompagner dans vos investissements. En ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d'un mois d'essai gratuit.

Cette semaine, Momentum a analysé les perspectives (à la hausse ou à la baisse) du CAC 40 et de nombreuses actions (LVMH, Renault, Veolia, Kering, Airbus, Alstom, TotalEnergies, Remy Cointreau, etc.), sans oublier le bitcoin, pour les amateurs de cryptomonnaies.

Vous êtes à la recherche d'opportunités d'investissement en Bourse ? Découvrez dans Momentum de nombreuses analyses (économiques, financières et techniques), nos prévisions d’évolution des cours (nos anticipations à moyen ou court terme) et l’essentiel de l’actualité à retenir… Chaque matin, dans votre boîte e-mail pour seulement 6,90 euros par mois. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d'essai gratuit. Pour vous abonner, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d'essai gratuit.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Capital

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon