Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Deutsche Bank sera plus stricte avec ses fournisseurs sur le développement durable

logo de Reuters Reuters 18/05/2022

DEUTSCHE-BANK-AGM:Deutsche Bank sera plus stricte avec ses fournisseurs sur le développement durable

DEUTSCHE BANK SERA PLUS STRICTE AVEC SES FOURNISSEURS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE © Reuters/SIMON DAWSON DEUTSCHE BANK SERA PLUS STRICTE AVEC SES FOURNISSEURS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank exigera de ses fournisseurs dans le monde entier qu'ils affichent une note de durabilité à partir de juillet, selon une note interne consultée par Reuters, une mesure qui ne satisfera probablement pas entièrement les militants écologistes.

Le président du directoire de la banque allemande, Christian Sewing, reviendra sur ce projet lors d'un discours aux actionnaires jeudi, a déclaré une source au fait de la question.

Les entreprises financières sont soumises à une pression croissante de la part des écologistes et des investisseurs pour qu'elles prennent en compte les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) dans leurs activités.

Kate Cahoon, une militante de l'organisation 350.org, a qualifié l'initiative de Deutsche Bank de "green-washing".

Dans son mémo, la banque précise que les agences de notation éligibles sont EcoVadis, MSCI ESG et d'autres.

Pour Tilman Massa, militant de l'Association des actionnaires éthiques, une "notation est un premier pas, mais elle ne peut pas tout dire".

Les notations peuvent toujours dissimuler la destruction de l'environnement et les violations des droits de l'homme, a-t-il ajouté.

Kate Cahoon, de 350.org, a déclaré que le plan de développement durable de Deutsche Bank était un pas dans la bonne direction important et le résultat d'une pression publique soutenue sur la banque, mais elle a appelé celle-ci à cesser de financer les grandes compagnies pétrolières.

(Reportage Tom Sims et Elke Ahlswede, version française Lou Phily, édité par Kate Entringer)

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Reuters

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon