Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

LEAD 1-La filiale russe de Google veut déposer le bilan, ses comptes bancaires saisis

logo de Reuters Reuters 18/05/2022

UKRAINE-CRISE/ALPHABET - RUSSIE - FAILLITE (LEAD 1):LEAD 1-La filiale russe de Google veut déposer le bilan, ses comptes bancaires saisis

(Actualisé avec détails, contexte)

18 mai (Reuters) - La filiale russe de Google envisage de déposer le bilan alors que les autorités ont saisi son compte bancaire, rendant impossible la poursuite de ses activités, a déclaré mercredi un porte-parole du géant numérique américain.

Google est sous pression en Russie depuis des mois pour ne pas avoir supprimé des contenus jugés illégaux par Moscou et pour avoir restreint l'accès à certains médias russes sur YouTube, mais le Kremlin n'a jusqu'à présent pas réussi à bloquer l'accès à ses plateformes.

"La saisie du compte bancaire de Google Russie par les autorités russes a rendu impossible le fonctionnement de notre bureau en Russie, notamment l'embauche et le paiement des employés basés en Russie, le paiement des fournisseurs et des vendeurs, et le respect d'autres obligations financières", a déclaré un porte-parole de Google.

"Google Russie a publié une notification de son intention de déposer le bilan".

Une chaîne de télévision appartenant à un homme d'affaires russe sous le coup de sanctions a déclaré en avril que des huissiers avaient saisi 1 milliard de roubles (14.74 million euros) auprès de Google pour n'avoir pas rétabli l'accès à son compte YouTube, mais c'est la première fois que l'entreprise déclare que son compte bancaire a été saisi dans son ensemble.

Google n'a pas immédiatement confirmé si c'est la saisie de ces fonds qui a conduit l'annonce d'un dépôt de bilan, ou si d'autres saisies avaient eu lieu.

La base de données du Service fédéral des huissiers de Russie a répertorié deux saisies depuis la mi-mars, sans en préciser les montants, ainsi que d'autres amendes et frais d'exécution.

Le service a confirmé qu'il avait saisi des actifs et des biens de Google.

Google, qui a mis en pause la grande majorité de ses opérations commerciales en Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine le 24 février, a déclaré que ses services gratuits, notamment Search, YouTube, Gmail, Maps, Android et Play, resteraient disponibles pour les utilisateurs russes. (Reportage Reuters, version française Lou Phily, édité par Kate Entringer)

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Reuters

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon