Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Test salivaire ou PCR face à Omicron ? Risque de licenciement pour les non-vaccinés à Singapour… Le flash éco du jour

logo de Capital Capital 17/01/2022 Xavier Martinage
Test salivaire ou PCR face à Omicron ? Risque de licenciement pour les non-vaccinés à Singapour… Le flash éco du jour © Sophie Lévy-Ayoun / Capital Test salivaire ou PCR face à Omicron ? Risque de licenciement pour les non-vaccinés à Singapour… Le flash éco du jour

Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital.

On commence par l'appel fait aux candidats à la présidentielle par des élus et des professionnels de santé. La Fédération hospitalière de France, l'Association des maires de France, des fédérations d'établissements de santé, des acteurs du médico-social ou des syndicats d'hospitaliers et de libéraux, les invitent "à un débat public sur l’avenir de notre système de santé". Le sujet de la santé "reste insuffisamment traité", estiment les signataires du courrier publié par le Journal du dimanche, qui appellent "à un débat démocratique, accessible à tous sur l'avenir du système de santé à l'occasion des deux ans de la crise sanitaire", soit le 17 mars prochain.

La question du jour : les tests salivaires sont-ils plus efficaces que les PCR ? C'est la question soulevée par de plus en plus d'experts scientifiques. Ils mettent en doute l'efficacité des tests par prélèvement naso-pharyngé. Selon eux, les prélèvements salivaires pourraient être plus efficaces pour détecter Omicron et limiteraient surtout le risque de faux négatifs. Plus précisément, en présence du variant Omicron, le test salivaire serait efficace à 100 % et le PCR à seulement 86 %. Au contraire, pour ce qui est du variant Delta, le taux d'efficacité baisserait à 71 % avec un test salivaire alors qu'il serait de 100 % avec un test PCR. Selon les scientifiques, dont les conclusions restent encore à confirmer, il se pourrait que le variant Omicron se concentre avant tout dans la salive, alors que le variant Delta serait plus détectable dans les échantillons nasaux.

Le chiffre du jour : 39.500 euros. C'est le montant de la taxe d'habitation reçue par erreur par une habitante toulousaine la semaine passée. Il ne s’agit pas d’une régularisation, mais bien de la somme que l'administration fiscale lui somme de payer au titre de la taxe d'habitation pour l'année 2021. Problème, l'échéancier des Finances publiques lui demandait un paiement en dix fois à effectuer pour les mois de janvier à octobre. À chaque fois, il lui fallait régler 3.590 euros par mois. L'administrée a rapidement contesté l'avis reçu et effectué un signalement auprès des Finances publiques. Après enquête, le fisc a reconnu une "erreur de saisie". Tout est bien qui finit bien pour la retraitée qui n'aura donc pas à payer les 39.500 euros.

Et on termine par la décision radicale prise par les autorités singapouriennes pour inciter encore un peu plus les salariés à se faire vacciner. Depuis samedi 15 janvier, tous les salariés qui ont refusé jusqu'à présent de se faire vacciner risquent le licenciement. Jusqu'alors, il était permis aux non-vaccinés de se rendre sur leur lieu de travail s'ils présentaient un test négatif. Le gouvernement autorise les employeurs à sanctionner les salariés récalcitrants, explique Bloomberg, soit en leur donnant la possibilité de les réaffecter à d'autres postes (ou en télétravail), soit à les placer en congé sans solde ou tout simplement à les licencier. Car, si plus de 87% des Singapouriens sont vaccinés, les autorités ne veulent pas que le virus circule dans le pays.

> Réécoutez et abonnez-vous à ce podcast sur vos plateformes favorites (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Soundcloud...) ainsi que sur les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod.

> La saga des marques, 21 millions (sur les cryptomonnaies)... retrouvez tous les podcasts de Capital et de Prisma dans notre espace dédié.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Capital

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon