Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Voici les 5 types de repos qu'il vous faut (et vite)

logo de Terrafemina Terrafemina 02/07/2021 Louise Col

Le sommeil agité, vous vous demandez depuis des jours ou des semaines comment faire pour retrouver un repos tant attendu. Il faut dire que le temps estival n'aide pas forcément à alléger cet épuisement que vous éprouvez au quotidien. Il arrive même qu'une nuit de sommeil ne suffise pas à vous rendre plus en forme que la veille. Comment au juste préserver sa santé physique et mentale dans cette situation ?

Pas de panique, des solutions existent pour rétablir un équilibre perdu. Il faut savoir que notre fatigue dépend notamment de notre incapacité à dissocier les différents types de repos. Car oui, il n'y a pas qu'une, mais bel et bien plusieurs manières de se reposer pour recharger ses batteries. Or dans une société accélérée, où règne le culte de l'immédiateté et de la productivité, le repos a trop tendance à passer en second plan.

Voici 5 différents types de repos et comment recharger vos batteries efficacement.

Le repos mental

Quel type de repos ? Intimement liée à la fatigue physique, la fatigue mentale serait causée par une surcharge intellectuelle : autrement dit, notre esprit est blindé comme un bus trop rempli, trop d'enjeux et de missions se bousculent dans notre tête, générant stress et épuisement. C'est là que doit intervenir le repos mental.

Quelle ordonnance ? Pour se reposer mentalement, la chercheuse et médecin Saundra Dalton Smith, interrogée par Stylist, suggère de s'autoriser quelques séances de méditation. Ca ne peut pas faire de mal. Des activités manuelles toutes simples, comme le fait de faire sa vaisselle ou de ranger son petit chez soi, peuvent aussi vous aider à vous aérer l'esprit. Reste enfin la solution en or : la balade. Celle des gens heureux, des pas légers et du cerveau qui se revigore.

Le repos sensoriel

Quel type de repos ? Le repos sensoriel advient en réaction à une surcharge - encore une ! - finalement très contemporaine : le trop plein (visuel, auditif) causé par le flux d'images et de sons qui émanent notamment des réseaux sociaux, du téléphone et de nos divertissements vidéo divers. C'est parce que nous avons l'impression d'être constamment interpellés par ces écrans, ces lumières et ces bruits, que notre esprit vrille aisément au "nervous breakdown". Parfois, il est grand temps de se permettre une "désintox". Du repos, vite !

Quelle ordonnance ? Se déconnecter bien sûr. Débrancher ses appareils, se mettre en "OFF" quelques temps, baisser la luminosité de l'écran de son smartphone, échanger ses heures de télévision pas si nécessaires contre les bons chapitres d'un livre.


Vidéo: Ce qui change le 1er juillet (Dailymotion)

Relire la vidéo

Le repos créatif

Quel type de repos ? Qui n'a jamais rêvé de repos créatif ? La fatigue créative survient lorsque votre vie professionnelle implique de l'être - créative. Initiatives, innovations, créations, bien des jobs exigent une force de proposition régulière et aiguisée. Seulement parfois, l'esprit et le corps lâchent, fort logiquement.

Quelle ordonnance ? Dès lors, il devient légitime de se reposer ou, comme l'on dit dans le jargon, se "ressourcer". L'idée n'est pas de se réfugier sur son oreiller mais, dixit Saundra Dalton Smith, de stimuler autrement son intellect, avec des activités extérieures au travail. Un livre, un film, un album à écouter, un jeu de société... sont autant d'alternatives susceptibles de vous divertir sans pour autant mettre votre cerveau sur pause.

La balade, un repos à ne surtout pas mésestimer. © Adobe Stock La balade, un repos à ne surtout pas mésestimer.

Le repos émotionnel

Quel type de repos ? La fatigue émotionnelle survient lorsque vous avez trop pris l'habitude de retenir les émotions en question, et notamment les émotions dites négatives. Colère, chagrin, détresse... Autant de maux qui peuvent vous malmener s'ils palpitent trop longtemps en vous sans la moindre manière de les exprimer.

Quelle ordonnance ? Les extérioriser, tout simplement. Evoquer vos soucis dans votre entourage en sélectionnant les personnes avenantes. Ne pas ignorer ces émotions qui déroutent, mais les prendre davantage en considération. Les reconnaître ferait ainsi office de première étape de ce processus intime, qui pourrait également faire l'objet de séances chez un psy, suivant l'intensité des émotions retenues.

Le repos social

Quel type de repos ? Intimement lié au repos sensoriel, le repos social est bénéfique dans une société qui exige, même entre deux confinements et distanciations sociales appliquées avec soin, que les interactions demeurent au coeur de notre vie - professionnelle notamment. Or, le domaine du relationnel et les nombreuses injonctions bien reloues qu'il suppose peuvent volontiers générer anxiété, angoisses et lassitude. Etouffant, tout cela.

Quelle ordonnance ? Se reposer socialement, ce n'est pas forcément vivre en ermite où prôner l'isolement à tout prix, bien au contraire. Saundra Dalton Smith propose de voir des amis de confiance, qui comptent pour nous, ne forcent pas le dialogue ou l'expression des émotions. Une forme de sociabilité bienveillante.

D'autres activités, comme le bénévolat, peuvent être synonymes de sociabilité saine, tout en contribuant à ce que l'experte considère comme un "repos spirituel" : le fait de dédier croyances et convictions non pas forcément à une religion, mais à un objectif, une cause, qui peut être solidaire. On l'aura donc compris, le repos n'a rien de passif : au contraire, il peut être synonyme d'action et de prise de conscience.

Publicité
Publicité

Plus d'infos :Terrafemina

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon