Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Connaissez-vous l'origine du Kinder Bueno ?

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 03/07/2021 Laura Makary
Connaissez-vous l'origine du Kinder Bueno ? © sp Ferrero Connaissez-vous l'origine du Kinder Bueno ?

En trente ans, la fameuse barre chocolatée est devenue la préférée des Français, enfants comme adultes. Voilà comment...

Nous vous avions déjà raconté une partie des aventures de Pietro Ferrero, pâtissier du Piémont qui a troqué les fèves de cacao, devenues onéreuse après-guerre, pour des noisettes locales, inventant ce qui deviendra le Nutella. La célèbre pâte à tartiner n’est pas la seule création que l’on doit à ce sacré gourmand et à sa famille. Son fils Michele, qui lui succède, a une idée audacieuse en 1968 : une marque de chocolats tournée vers les enfants. Lancée d’abord en Allemagne et en Italie, elle s’appelle tout simplement Kinder, soit enfants en allemand. Le nom plaît et s’impose tout autour du monde.

Noisettes, cacao et gaufrette

Après le classique Kinder Chocolat, puis le Surprise, œuf renfermant un petit cadeau pour rendre les ventes de Pâques moins saisonnières, l’entreprise part à la recherche d’une barre à la fois fondante et croustillante. Nous sommes en 1991, il y a exactement trente ans. Le Kinder Bueno, alliage de noisettes, chocolat et gaufrette, est né ! Très vite, les Français l’adoptent. Il faut donc développer la production, ce que fait le groupe Ferrero, en misant sur l’usine normande de Villers-Ecalles, en Seine-Maritime.

Le trésor des Normands

Pour continuer à faire saliver les becs sucrés, Kinder décline son Bueno au chocolat blanc, noir, à la noix de coco… Côté publicité, la friandise s’affiche sur le petit écran. Dès 1992, elle est « partagée » par deux frères qui la déclarent ”bueno”, puis, des années plus tard, le dernier spécimen d’un distributeur est l’objet de la convoitise d’un salarié rusant pour passer devant ses collègues de bureau… On la voit aussi croquée par des personnalités comme le tennisman Jo-Wilfried Tsonga ou l’humoriste Elie Semoun. Tout cela paie : plus de 400 millions de Kinder Bueno sont vendus chaque année en France. Et la Normandie, où ils sont encore confectionnés, les apprécie encore un peu plus que les autres. Dans la région, une quarantaine de barres s’écoule chaque minute !

A lire aussi :

M&M's fête ses 80 ans !

Cupcakes au Kinder Bueno

Connaissez-vous l'origine du Tic-Tac ?

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Délices n°17 juin-juillet 2021

Publicité
Publicité

Plus d'info : Femme Actuelle

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon