Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Coloration végétale : application, avantages... On vous dit tout

logo de Version Femina Version Femina 29/05/2021 Jeanne Dréan

Bien utilisées, ces formules 100 % issues de plantes offrent une alternative intéressante aux produits classiques.

Coloration végétale : application, avantages... On vous dit tout © iStock Coloration végétale : application, avantages... On vous dit tout

Une application facilitée

La coloration végétale consiste à mélanger dans un bol d’eau chaude plusieurs poudres naturelles et à laisser poser en cataplasme pour que la teinte s’accroche en surface. Mais l’on trouve aussi de nouveaux kits prêts à l’emploi qui permettent de zapper l’étape du mélange. Quelle que soit l’option choisie, le temps de pose demande de la patience, car il varie de trente minutes au minimum à deux heures et demie, selon la nuance et sa base naturelle...

Un vrai bénéfice soin

Contrairement aux colorations chimiques, qui modifient la structure du cheveu et le fragilisent, les formules végétales ne font que teindre la fibre en surface. Cerise sur le gâteau, la combinaison des différents extraits de plantes colorantes et des gommes (xanthane et guar) utilisées pour l’adhérence apporte gainage, brillance et souplesse aux cheveux. Certains mélanges contiennent, en prime, de la kératine et/ou des huiles végétales qui protègent et renforcent la fibre.


Galerie: 15 mascaras volume au banc d'essai (ELLE)

Une meilleure tolérance

Certains ingrédients présents dans les colorations chimiques (PPD, ammoniaque) peuvent engendrer irritations et allergies. Mais c’est beaucoup plus rare avec des poudres de plantes. Pour s’assurer de leur qualité et de leur provenance, on peut faire confiance à des labels comme Cosmos Natural. Avec Ivive, la marque René Furterer a fait le choix, pour sa part, d’utiliser non pas des poudres, mais des extraits de plantes dont seules les matières tinctoriales sont conservées, et affirme ainsi se débarrasser d’éventuelles substances problématiques (métaux lourds).

Un résultat en demi-teinte

S’il est impossible d’obtenir un éclaircissement, on peut sublimer sa base naturelle en ton sur ton avec des reflets chauds, le « froid » étant plus compliqué à obtenir avec du végétal. A  noter que plus la formule contient de henné, plus le roux ressortira au fil des semaines. La coloration végétale ne couvre pas non plus les chevelures blanches à plus de 30 %. En revanche, les premiers fils argentés sont camouflés en transparence sans effet « racine », car la couleur s’estompe en douceur en un mois environ.

Un choix de nuances limité

Bien loin de la variété de couleurs et des reflets de la coloration chimique, les formules végétales vont tout de même du blond clair au châtain foncé, en passant par le roux. Et si le rendu n’est pas satis- faisant, on peut refaire une autre coloration végétale dans la foulée... En revanche, on oublie le retour à une coloration chimique ou à un balayage juste après, en raison de la présence d’indigo dans certaines teintes brunes ou noires, qui risquent de virer au vert ou au bleu pâle à cause des agents éclaircissants !

Remerciements à Xavier Ormancey, directeur R&D Pierre Fabre-René Furterer, et à Eléonore Plusquellec, chef de produit senior hygiène capillaire Natessance Léa Nature.

>A découvrir également : Cette astuce pour avoir une coupe au carré sans couper les cheveux longs crée le buzz… La vidéo du faux bob récolte 2 millions de vues

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Version Femina

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon