Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Élargissement de la vaccination : qui est concerné ?

logo de ELLE ELLE 30/04/2021 Anaïs Guillon

Le ministre de la Santé a précisé ce vendredi que l’élargissement de la vaccination contre la Covid-19 ne concernait pas uniquement les personnes en situation d’obésité, comme Emmanuel Macron l’avait annoncé jeudi, mais tous les Français majeurs « fragiles ».

Le vaccinodrome au Stade Océane du Havre, le 6 avril 2021. © Tesson/ANDBZ/ABACA Le vaccinodrome au Stade Océane du Havre, le 6 avril 2021.

Le public éligible à la vaccination grandit pas à pas. Après l’annonce d’Emmanuel Macron hier de l’ouverture de la vaccination aux majeurs en « surcharge pondérale sérieuse » à partir du 1er mai, Olivier Véran a tenu à faire une précision ce vendredi sur France info. Le ministre de la Santé a indiqué que la vaccination contre la Covid-19 était également élargie « à partir de samedi » à tous les Français majeurs « fragiles ». 

Lire aussi >> Ruée vers les vaccins : « J’ai déclaré faire partie du personnel de santé »


Vidéo: FEMME ACTUELLE - Vaccin Pfizer contre la Covid-19 : cinq cas de myocardite détectés (Femme Actuelle)

FEMME ACTUELLE - Vaccin Pfizer contre la Covid-19 : cinq cas de myocardite détectés
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Qui est concerné ?  

Dès ce week-end, tous les Français de 18 et 55 ans qui souffrent de comorbidités pourront se faire vacciner. Cela concerne les personnes en obésité, mais pas seulement. Les facteurs à risque qui exposent aux formes graves de Covid-19 identifiés par la Haute autorité de santé sont les suivants :  

Bronchopneumopathie chronique obstructive (ou BPCO) et insuffisance respiratoire,  Hypertension artérielle compliquée,  Insuffisance cardiaque,  Diabète de types 1 et 2,  Insuffisance rénale chronique,  Cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de trois ans,  Transplantation d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,  Trisomie 21, surtout à partir de l’âge de 40 ans,   Maladies hépatiques chroniques et en particulier la cirrhose,  Les troubles psychiatriques,  La démence,  Les personnes présentant un antécédent d'accident vasculaire cérébral. 

« Au total, nous élargissons la vaccination à quelque 4 millions de Français fragiles », a déclaré Olivier Véran.  

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon