Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Diabète, arthrose, cholestérol, goutte : mon rééquilibrage alimentaire sur-mesure

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 02/04/2021 Sylvia Vaisman
Diabète, arthrose, cholestérol, goutte : mon rééquilibrage alimentaire sur-mesure © Pixabay Diabète, arthrose, cholestérol, goutte : mon rééquilibrage alimentaire sur-mesure

Atténuer les symptômes de maladies ou freiner leur évolution en modifiant le contenu de son assiette, c’est possible. Les bons réflexes à adopter et les erreurs à corriger.

Le Dr Jean-Michel Cohen, médecin nutritionniste, auteur de Nourrir sa santé (éd. First) l’assure : "Il n’existe pas d’aliments magiques capables de soigner telle ou telle maladie. Mais quelques groupes d’aliments peuvent nous rendre moins vulnérables." Pour restaurer l’équilibre de nos systèmes de défense et d’autoguérison, il est rarement utile de bouleverser toute la composition de nos repas. On se lance !

Diabète : privilégiez les céréales complètes

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Cette maladie est caractérisée par un excès de sucre dans le sang. Elle peut être stabilisée, voire inversée au stade précoce, avec des menus appropriés.

Les aliments à favoriser

Pour normaliser le taux de sucre sanguin, mangez 2 portions de légumes verts midi et soir : l’une crue et l’autre cuite. Ajoutez à chaque repas un féculent à index glycémique bas : riz complet, légumes secs… "N’oubliez pas le sarrasin, un superaliment anti-diabète", précise l’endocrinologue Pierre Nys, auteur de Je m’initie à l’alimentation antidiabète (éd. Leduc.s).. Côté protéines animales, la volaille (1 à 2x/semaine) et le poisson gras (2 à 3x) sont les meilleures options. En dessert, un fruit accompagné de cannelle, l’épice anti-diabète par excellence.

Les aliments dont il faut se méfier : sodas, jus de fruits, chips, viennoiseries, corn-flakes, pain, pâtes et riz blancs, purée de pomme de terre, frites, sucres, et plats industriels. La charcuterie est aussi déconseillée, hormis le jambon cuit dégraissé. Et jamais de sucreries à jeun !

Arthrose : misez sur l’ail et le brocoli

Cette maladie articulaire peut résulter de chocs à répétition, d’une inflammation chronique ou d’une pression sur les cartilages due à une surcharge pondérale.

Les aliments à privilégier

Pour réduire l’acidité du corps, nuisible aux articulations, forcez sur les fruits et légumes riches en antioxydants et vitamines C : agrumes, poivron, kiwi, persilLe brocoli recèle du sulforaphane, un composé qui ralentit la destruction des articulations (3x/semaine). L’ail, riche en allicine, protège le cartilage (1 gousse/j). La consommation régulière d’huile de colza ou de noix, de graines de lin, de maquereau, de gingembre, de curcuma et de thé vert apaise en outre les douleurs.

Les aliments dont il faut se méfier : huître, foie de veau, bœuf et agneau car ils regorgent de zinc, soupçonné de favoriser l’arthrose.

Cholestérol : gare aux mauvaises graisses

"Pour baisser un taux trop élevé de LDL cholestérol (mauvais cholestérol), rien n’est plus efficace que de diminuer sa consommation de graisses saturées", souligne le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste, auteur de Le grand livre de l’alimentation (éd. Eyrolles).

Les aliments à privilégier

Les amandes (30g/j), les flocons d’avoine (35g au petit déjeuner) et les produits à base de soja tendent à faire chuter le mauvais cholestérol. Tous les fruits et légumes sont les bienvenus car leurs fibres minimisent l’absorption du cholestérol.

Les aliments dont il faut se méfier : beurre (maximum 10g/j), viennoiseries, viandes grasses, charcuterie, mayonnaise, fritures, plats industriels et yaourts au lait entier. Les œufs ne sont pas à bannir : on peut en manger 3 à 4 par semaine en cas d’hypercholestérolémie.

Calculs urinaires : une orange pressée chaque matin

"La majorité des calculs rénaux sont constitués d’oxalate de calcium en raison d’une surconsommation de protéines animales, de sucres et de sel", observe le Pr Olivier Traxer, urologue à l’Hôpital Tenon (Paris).

Les aliments à privilégier

Une orange pressée le matin est idéale pour prévenir les récidives car son jus contient du citrate qui empêche la formation de cristaux urinaires. Tous les végétaux pourvus en potassium méritent aussi les honneurs, car ils réduisent la concentration en calcium des urines : banane, châtaigne, avocat, concombre, tomate, datte, haricot blanc…

Les aliments dont il faut se méfier : eaux minérales calciques (Vittel, Perrier, Badoit…), sauf si vous ne consommez pas de produits laitiers. Évitez aussi thé, chocolat noir, épinard, blette, brocoli, cacahuète, noix, rhubarbe, betterave et patate douce, tous riches en oxalate. Limitez la viande et le poisson, qui stimulent l’élimination du calcium : 150g/j suffit. Et réduisez le sel qui favorise l’apparition de cristaux : moins de 6 g par jour !

Goutte : évitez les abats et l'alcool

Une crise de goutte résulte de l’accumulation d’acide urique dans le sang, puis dans les articulations.

Les aliments à privilégier

Remplir son assiette de fruits et de légumes minimise le risque : leur apport en vitamine C booste l’élimination de l’acide urique. Des rhumatologues canadiens de l’université British Columbia indiquent que le café limite aussi les récidives : - 40% avec 4 tasses par jour. Côté viandes, une part au déjeuner suffit, en misant sur le poulet ou le lapin qui renferment peu de purines, sources d’acide urique.

Les aliments dont il faut se méfier : abats, fromages gras et beurre amplifient les crises, mais aussi anchois, hareng, viande des grisons et saucisses. La consommation de vin blanc, de bière et d’alcool fort est à proscrire.

Dysfonctionnement de la thyroïde : bannissez le sucre

"Des corrections alimentaires aident la thyroïde à réguler son fonctionnement et à atténuer les symptômes associés", précise le Dr Nys.

Les aliments à privilégier

Algues, haddock, ail, poisson marin, coquillages, crustacés, ananas, œufs, pâtes complètes et fruits secs pour accroître les apports en iode et en sélénium, nécessaires à la fabrication des hormones thyroïdiennes.

Les aliments dont il faut se méfier : soda, sucreries, biscuits et pains industriels pour atténuer l’impact des troubles de la thyroïde.

Maladie de Crohn : priorité aux fibres douces

Cette inflammation chronique de l’intestin évolue par poussées douloureuses. À chaque crise, un régime sans résidus (ni légume, ni fruitsauf la banane) est indiqué.

Les aliments à privilégier

Patate douce, courgette, chou de Bruxelles, avocat, pomme de terre sans peau, sarrasin et orange car leurs fibres douces n’irritent pas l’intestin. Saumon, thon, huile de colza, riches en oméga 3, contrecarrent l’inflammation intestinale.

Les aliments dont il faut se méfier : piment, sucres raffinés, farine de blé, viande rouge, huile de tournesol et tous les légumes contenant des fibres coriaces (insolubles) : poireau, maïs, oignon… surtout après une chirurgie intestinale.

L’avis de l’experte

Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, coauteure de La Cuisine anti-inflammatoire gourmande (éd. Hugo).

"Maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, arthrose, psoriasis. . . Toutes ces pathologies ont un point commun : une inflammation chronique au niveau cellulaire liée à un mode de vie inadapté (stress, sédentarité, pollution, etc.) et à une mauvaise alimentation. Une consommation excessive d’aliments à fort index glycémique, d’acides gras saturés et d’acides gras attise cette inflammation. On peut calmer le jeu en évitant les aliments industriels, les viandes persillées et la charcuterie pour faire la part belle aux fruits et légumes frais, céréales complètes, légumineuses et poissons gras, herbes et épices. On oublie les fortes températures : gril, friteuse, four à plus de 120 °C et on passe à la cuisson vapeur, à l’étouffée ou en papillote. On varie aussi les huiles : olive, lin, noix, colza ou coco."

A lire aussi :

Diabète : quel est le meilleur régime alimentaire selon les experts ?

Arthrose : 7 aliments qui font du bien à nos articulations

Diabète, arthrose, troubles cardiovasculaires : cette habitude en cuisine qui réduit les risques de maladies chroniques

Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon