Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pourquoi ne doit-on pas nourrir les oiseaux sauvages en ville ?

GEO 14/06/2021
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Vous aviez l'habitude de nourrir les oiseaux ? Voici les raisons pour lesquelles il ne faut pas le faire, cette pratique étant dangereuse pour les animaux et pour l'environnement.

Pigeons, cygnes, canards, moineaux, merles, rouges-gorges... Il existe de nombreuses espèces d'oiseaux qui ont élu domicile dans nos villes, que ce soit de manière permanente, ou temporaire pour les oiseaux migrateurs. Et la tentation est grande de vouloir nourrir ces animaux. Qui n'a jamais lancé du pain à un cygne ou un canard lors d'une balade dans un parc ? Mais si le geste part d'une bonne intention, cette habitude est en réalité dangereuse pour les volatiles, comme le rappelle la mairie de Paris sur son site internet. Cette pratique est d'ailleurs interdite, et passible d'une amende de 68 euros.

Nourrir les oiseaux : des conséquences graves

Que ce soit des insectes, des graines, des poissons... les oiseaux trouvent tout ce dont ils ont besoin pour se nourrir dans nos villes. Autrement, ils iraient vivre ailleurs. Ils n'ont donc pas besoin de notre aide pour s'alimenter. S'ils trouvent dans leur alimentation tout ce dont ils ont besoin (vitamines, protéines, minéraux etc.), ce n'est pas du tout le cas avec le pain ou les biscuits que nous leur donnons. Pire, cela peut s'avérer dangereux pour leur santé.

Cette nourriture non adaptée peut ainsi causer des malformations aux ailes, empêchant l'animal de voler, ou encore des problèmes intestinaux. Cela peut même entraîner une baisse de la reproduction chez certaines espèces, comme les moineaux.

Nourrir les oiseaux attire un grand nombre d'individus au même endroit, favorisant ainsi la propagation d'éventuelles maladies. Cet amas de nourriture peut aussi attirer d'autres animaux qui vont proliférer, comme les rats. Des prédateurs qui peuvent ensuite s'attaquer aux oeufs et aux oisillons.

Cela peut également entraîner une dépendance à l'homme, notamment chez les plus jeunes. Ils ne savent alors plus se débrouiller seuls, et risquent la mort si plus personne ne vient s'occuper d'eux.

Cela peut aussi entraîner un changement de comportement chez des espèces migratrices, qui peuvent décider de rester toute l'année sur place.

Enfin, les conséquences sont aussi environnementales. Les morceaux de pain et autres gâteaux jetés dans l'eau s'accumulent au fond des étendues d'eau. L'eau devient alors plus pauvre en oxygène et des maladies peuvent se développer.

A lire aussi :

Ces applications permettent d'identifier l'espèce d'un oiseau grâce à son chant

Comme Beethoven ou Kendrick Lamar, les oiseaux moqueurs sont de grands compositeurs

Vivre près de nombreux oiseaux favoriserait autant le bonheur que l'argent selon une étude

Publicité
Publicité

PLUS D'INFO: GEO.FR

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon