Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Propolis : quels sont ses bienfaits et comment l'utiliser ?

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 04/05/2021 Anaïs Chabalier
Propolis : quels sont ses bienfaits et comment l'utiliser ? © iStock Propolis : quels sont ses bienfaits et comment l'utiliser ?

On le sait : les abeilles peuvent être de véritables alliées pour notre santé. Parmi les secrets de la ruche, on retrouve notamment la propolis. Quelles sont les propriétés de cette substance et comment l’utiliser ? Chiara Denis, naturopathe, livre ses conseils.

Véritable star de la ruche, la propolis est notamment connue pour renforcer le système immunitaire. Aussi appelée "colle d’abeille", cette substance résineuse provenant des jeunes bourgeons de certains arbres est récoltée par les abeilles pour défendre leur ruche. Et pour cause : cette résine agit comme une porte d’entrée aseptisée et a pour but de protéger cet abri des insectes, des agents pathogènes comme les bactéries et les champignons ou encore des variations de température et notamment de l’humidité.

La propolis renferme différentes molécules : on y retrouve principalement de la résine (50 %), de la cire ainsi que des enzymes salivaires de l’abeille ouvrière. Elle est également riche en polyphénols, qui sont de puissants antioxydants, en terpénoïdes, en vitamines B, C et E ainsi qu’en en oligoéléments, à savoir le zinc ou encore le fer. La propolis contient aussi des baumes, des huiles essentielles et un reste de pollen en plus faible quantité.

Propolis : comment bien la choisir ?

Il existe différents types de propolis, qui dépendent notamment de la zone géographique, du climat ou encore de la végétation alentour. C’est d’ailleurs ce qui explique les différentes couleurs de cette substance, qui peut être jaune, blanche, verte, rouge ou brune. "Il ne faut pas confondre la couleur avec son usage mais plutôt l’associer à son origine botanique, même si la jaune est plus souvent utilisée en cosmétique, ou que la verte provenant du Brésil possède plutôt des qualités anti-inflammatoire", précise Chiara Denis, naturopathe.

Pour bien choisir sa propolis, elle recommande d’être attentif à plusieurs éléments essentiels, à savoir :

  • l’origine botanique. Exemple : la propolis de peupliers, de Baccharis…
  • la méthode de récolte. "La propolis de grille permet de garantir une qualité optimale. À l’inverse, le grattage des têtes de cadre n’est pas qualitatif car la propolis pourra contenir des résidus de bois, de métal etc.", note Chiara Denis.
  • le titrage en polyphénol. "L’échelle 25 % ou 30 % de polyphénols permet de garantir un bon concentré en principe actif", ajoute la naturopathe.
  • l’absence de tout pesticides et de métaux lourds

Cependant, "il peut être difficile de trouver ces informations sur le produit car les mentionner ne sont pas obligatoires. Généralement, si la marque possède des produits de qualité, elle pourra vous envoyer les informations nécessaires", précise Chiara Denis. Autant d'éléments qui pourront permettre de profiter pleinement de ses bienfaits. Mais quels sont les vertus santé de la propolis ?

La propolis a une action anti-virale

Cet antibiotique naturel a une action anti-virale qui aide à lutter contre les maux hivernaux comme le virus de la grippe, de la gastro-entérite, des rhinopharyngites et des angines. Elle possède également une action sur d’autres virus comme celui de l'herpès. Dans ce cas, "la propolis de peuplier est la plus adaptée", précise la naturopathe.

Propolis : elle stimule les défenses immunitaires

La propolis est efficace pour renforcer l’immunité : elle booste nos défenses immunitaires, ce qui fait d’elle une véritable alliée en prévention avant l’arrivée du grand froid.

La propolis a des effets antimicrobiens, antibactériens et antifongiques

La propolis est un antimicrobien, antibactérien et antifongique reconnu, que l’on trouve notamment dans la propolis de Baccharis, surnommée "propolis verte". "Certaines études ont mis en avant que son utilisation couplée à des antibiotiques permettaient de lutter contre des souches résistantes aux antibiotiques pris seuls", note Chiara Denis. Mais elle peut également être utilisée en complément de traitements des candidoses cutanées et buccales causées par la fameuse levure candida albican. "Son action antibactérienne a aussi fait ses preuves sur la bactérie Escherichia Coli à l’origine de la plupart des cystites en complément des traitements allopathiques", ajoute la naturopathe.

Propolis : elle a une action anti-inflammatoire


Galerie: 4 idées reçues sur la cataracte (Femme Actuelle)

Vos voies respiratoires sont encombrées ? La propolis est indiquée pour soulager vos symptômes, car elle a des propriétés anti-inflammatoires.

La propolis a des propriétés cicatrisantes

La propolis possède également des propriétés cicatrisantes grâce à sa richesse en flavonoïdes. "Elle est donc utile pour aider à cicatriser une brûlure de second degré comme un coup de soleil et peut également être utilisée sur les plaies car elle participe à la régénération des tissus", explique Chiara Denis.

Propolis : une action antioxydante

L’action anti-oxydante de la propolis est liée à sa teneur en polyphénol, que l’on retrouve en plus forte quantité dans la propolis de peuplier. Les antioxydants visent à lutter contre l’excès de radicaux libres produits en cas de stress, de pollution, d'expositions aux UV solaires ou encore d'alimentation pauvre en fruits et légumes.

La propolis, une alliée dans la lutte contre le cancer ?

"Certaines études ont mis en avant les effets anticancéreux de la propolis. Les résultats démontrent une réduction de la prolifération de ces cellules cancéreuses ainsi que leur destruction. Du côté des traitements chimiothérapiques et radiothérapiques, la propolis permettrait d’améliorer leur tolérance", explique Chiara Denis.

Propolis : sous quelles formes peut-elle être consommée ?

La propolis peut être consommée sous forme de pastille ou de gomme à mâcher pour apaiser les maux de gorge, les douleurs dentaires comme les caries ou encore pour rafraîchir l’haleine.

Il est également possible de profiter des bienfaits de la propolis sous forme de teinture mère à avaler directement ou à mélanger avec un peu de miel. "Dans ce cas, elle contient de l’alcool, ce qui permet de renforcer ses principes actifs", précise la naturopathe. Elle est alors idéale en cure pour renforcer son immunité, mais doit être évitée chez la femme enceinte et allaitante, chez les enfants ainsi que chez les personnes pour qui la consommation en alcool est limitée ou interdite.

En cas de nez bouché, les sprays nasaux à base de propolis sont des incontournables. La propolis peut également être utilisée en pommade pour les brûlures ou les problèmes de peau, ainsi qu’en bain de bouche pour l’hygiène buccale et dentaire.

Mais ce n’est pas tout : "La propolis peut aussi être consommée sous forme de gélule en poudre pour renforcer son système immunitaire ou pour accompagner des traitements lourds", ajoute Chiara Denis.

Comment et à quelle fréquence consommer la propolis ?

Quid du dosage de la propolis ? "Il est renseigné sur le produit et varie d’un fabricant à un autre, mais si les maux perdurent, il faudra penser à en parler à son médecin", note Chiara Denis. A noter que le dosage ainsi que la durée de la cure varient en fonction de la concentration de la propolis. Les posologies doivent être adaptées en conséquence et selon les indications fournies par le fabricant.

La naturopathe recommande cependant une cure de propolis de trois semaines à l’approche de l’hiver pour renforcer les défenses immunitaires. "La forme hydroalcoolique ou celle hydrosoluble sans alcool pour les enfants, ou sous forme de gélules bien dosées sont à privilégier", ajoute-t-elle.

Propolis : quelles sont les contre-indications et les précautions d’usage ?

Il n’existe pas de contre-indications à la propolis dès lors que le dosage indiqué sur la notice du produit ou recommandé par un professionnel de santé sont respectés. Même chose concernant les effets secondaires : il n’existe pas d’interaction connue entre la propolis et les traitements allopathiques. Cependant, la propolis n’est pas recommandée aux personnes ayant une prédisposition allergique aux produits de la ruche. La propolis concentrée, qui contient de l’alcool, ne peut pas non plus être utilisée par les enfants de moins de 12 ans ainsi que chez la femme enceinte et allaitante. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à un spécialiste.

Merci à Chiara Denis, naturopathe à Lyon.

A lire aussi :

Propolis, gelée royale… Les abeilles sont nos alliées cet hiver !

Allergique au pollen ? Évitez la gelée royale et la propolis

Les 6 vertus de la gelée royale

Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon