Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Sommeil : voici combien d’araignées nous avalons en dormant au cours de notre vie selon les scientifiques… Le nombre est surprenant

logo de Version Femina Version Femina 10/06/2021 Cynthia Lahoma

Peut-on vraiment avaler des araignées en dormant ? Un expert apporte ses éclairages et la réponse est tout à fait inattendue. De quoi en finir avec certaines craintes nocturnes.

On ne peut pas avaler d'araignée en dormant selon des experts. © iStock On ne peut pas avaler d'araignée en dormant selon des experts.

Nous avons tous déjà entendu dire que nous avalions plusieurs araignées en dormant au cours de notre vie. La bouche ouverte et notre sommeil profond leur permettraient de se faufiler et de finir au fond de notre œsophage… Une perspective cauchemardesque qui fait frissonner. Légende urbaine ou réalité ? Un spécialiste en arachnide apporte ses éclairages auprès de Glamour US. Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps, voici son expertise : « L’idée que les araignées rampent dans la bouche durant le sommeil, sans parler du fait que vous en avaleriez un certain nombre chaque année, est un mythe ».

Les araignées sont en fait très casanières et peu aventureuses précise-t-il. Si elles peuplent les maisons, les caves, les greniers, elles hésitent à quitter les toiles qu’elles ont tissées. Exception faite pour les mâles prêts à s’accoupler. Mais une fois encore « leurs explorations sont souvent brèves ». Les araignées préfèrent s’installer dans des espaces où leur tranquillité est assurée. Leur principal intérêt ? La nourriture. Si la zone en est dépourvue, elles ne chercheront pas à l'explorer.

« Un lit n’est pas un endroit attrayant pour elles ». Et pour cause « il n’y a pas d’insectes dans et autour d’un lit qui attirent les araignées en quête de proies ». L'expert précise que s’il y avait des traces de tels insectes il faudrait s’en inquiéter, car cela pourrait être signe d'insalubrité. L'araignée de maison est en fait des sorte de ménagère capable de se charger des mouches, moustiques, cafards, blattes... Par ailleurs, les variétés présentes dans notre pays apprécient guère les lieux trop humides, chauds ou confinés. Le fait qu'elles élisent domicile dans notre maison signifie que le lieu de vie est plutôt sain. 

Pour détecter des proies intéressantes, l'araignée utilise ses sens à l'instar de la vue, des signaux chimiques ainsi que des récepteurs de vibrations. Le fait de ronfler, de bouger dans notre lit ou même de respirer peut l'effrayer.

Et si elle rentrait tout de même dans la bouche ?

Enfin, même si une araignée venait à se retrouver aux alentours de notre visage il suffit d’observer « l’anatomie de notre bouche, de notre gorge et la physiologie de notre sommeil » pour savoir « qu’il est presque impossible » d’en avaler une.

Une autre experte précise que « lorsque nous dormons, la sensation éprouvée sur le visage et le cou n'est pas totalement inhibée. Nous pouvons donc potentiellement sentir quelque chose ramper » et le repousser, même en plein sommeil.

Enfin, même si un insecte partait à l'exploration de notre bouche, notre corps enclencherait son réflexe nauséeux. Il s'agit d'un processus naturel qui consiste à expulser les corps étrangers pour protéger la gorge et les voies respiratoires et ainsi prévenir l'étouffement. Notre corps pourrait aussi nous forcer à tousser.

Le magazine précise qu’il ne faut jamais dire jamais… Mais voilà de quoi dormir sur nos deux oreilles (et la bouche ouverte) en toute sérénité.

A découvrir également : Sommeil : cette astuce simple refroidit le lit en cas de fortes chaleurs l'été... Adieu ventilateur, on dort au frais malgré la canicule

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Version Femina

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon