Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Découvrez la plus petite maison en pain d'épice au monde, pas plus épaisse qu'un cheveu

logo de Gentside Gentside 06/01/2021 Mathilde Ragot
Capture d'écran d'une vidéo de l'Université McMaster, montrant la plus petite maison en pain d'épice du monde. © Fournis par Gentside Capture d'écran d'une vidéo de l'Université McMaster, montrant la plus petite maison en pain d'épice du monde.

Ce n'est pas du gâteau, au sens littéral comme au sens figuré. À l'aide d'un microscope électronique, l'ingénieur Travis Casagrande de l'Université McMaster (Canada) a sculpté la plus petite maison en pain d'épice du monde. Celle-ci est remplie de détails, avec un minuscule paillasson arborant le drapeau canadien, pendant qu’un arbre de Noël, des déserts et une couronne décorent la maisonnée. Le tout est sculpté au sommet de la tête d'un joyeux bonhomme de neige, photographié à côté d'un cheveu humain... qui a tout l’air d’un énorme tronc d'arbre.

Posée à côté d’un cheveu humain, la maison est minuscule sur son bonhomme de neige. McMaster University © Fournis par Gentside Posée à côté d’un cheveu humain, la maison est minuscule sur son bonhomme de neige. McMaster University

Un record minutieux

Cette minuscule maison, dont la photo a été diffusée par l'Université McMaster le 18 décembre 2020, bat le précédent record détenu par des Français de l'Institut Femto-ST en 2018. Alors que sa prédécesseuse mesurait déjà vingt microns (vingt millionièmes de mètre) de diamètre — soit un cinquième de la largeur d'un cheveu humain — cette nouvelle demeure sur le marché n’en fait pas moins de la moitié. Elle mesure dix microns de long pour six de large. Cela ne l’empêche pas d’arborer une cheminée, des fenêtres et une porte en briques bien définies.

La plus petite maison en pain d'épice est posée sur la tête d’un joyeux bonhomme de neige. McMaster University © Fournis par Gentside La plus petite maison en pain d'épice est posée sur la tête d’un joyeux bonhomme de neige. McMaster University

Travis Casagrande a réussi cette prouesse en utilisant un faisceau d’ion et gallium chargés. Comme un sableur, il a ainsi façonner et dessiner dans du silicone de minuscules traits. Mais pour cela, il n’a pas utilisé de lentilles optiques comme couramment sur les microscopes électroniques, mais un lentille électromagnétique. Et pour cause, les électrons ont une longueur d'onde environ 100.000 fois plus petite que celle de la lumière visible. Ils permettent donc aux scientifiques d'examiner les matériaux à des niveaux de grossissement considérablement plus élevés.

Une expérience pédagogique

Le chercheur espère que sa bâtisse mettra en lumière le travail entrepris au Centre de microscopie canadien, qui abrite dix microscopes électroniques disponibles pour la recherche. Mais aussi que sa création festive, au cœur de l’actualité, suscitera aussi l'intérêt du public :

Je pense que des projets comme celui-ci suscitent la curiosité scientifique. Pour les enfants comme pour les adultes, il est important de s'intéresser à la science. La recherche de la façon dont cela a été fait conduit à plus d'intérêt pour la science, et cela renforce la culture scientifique, ce qui permet à chacun de prendre de meilleures décisions, explique-t-il dans un communiqué.
Publicité
Publicité

Plus d'info: Gentside

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon