Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Du passage Douard à Trempolino, redécouvrez Nantes à travers le street art

logo de Ouest-France Ouest-France 02/03/2021 Aglaé GAUTREAU.
Un des collages réalisé par Tanala au passage Douard, le 15 février, à l’occasion de l’événement « Pour l’amour de l’art ». © Ouest-France Un des collages réalisé par Tanala au passage Douard, le 15 février, à l’occasion de l’événement « Pour l’amour de l’art ».

Dans les rues de Nantes, éphémères ou permanents, les fresques et collages colorent les murs des immeubles. Ces vacances d’hiver sont l’occasion de redécouvrir la ville de Nantes et ses environs.

Mosaïques, stickers, pochoirs ou graffitis : le street art regroupe une multitude de techniques. Dans les rues de Nantes, éphémères ou permanents, les fresques et collages colorent les murs des immeubles. Derrière ces créations, il y a des artistes comme Ador et Semor, Persu, Zoia ou encore The Blind, le premier à avoir créé des œuvres en braille pour les personnes malvoyantes.

Dans le quartier des Olivettes, au passage Douard, des riverains ont mis à disposition leurs portes de garages. Il est notamment possible d’y admirer les lettrages de Persu. À quelques pas, un tigre géant, réalisé par Thomas, du collectif Le Cha Ki Pu, tapisse les murs de l’entrée du Pollen, lieu associatif où se regroupent des artistes. Depuis 2014, une fresque futuriste du collectif Out of Control habille également un parking du quartier.

La ville de Nantes a mis certains lieux à disposition pour le street art. La célèbre fresque de Royal de luxe, réalisée par David Bartex et installée près du CHU, raconte l’histoire de Nantes à travers ses monuments et 200 personnages. De même, le projet Teenage Kicks, porté par le collectif Plus de couleurs, a mené à l’installation d’un mur devant Trempolino, sur l’île de Nantes. Tous les trois mois, des artistes différents sont invités à le recouvrir.

Si le centre de Nantes propose une offre riche en street art, on peut également retrouver des fresques à Saint-Herblain, au parc de la Savèze, ou à Plaisance, à Orvault.

Des visites guidées

Sarah Guilbaud, autrice de deux livres sur le street art, est guide pour Nantes tourisme et propose des visites pour découvrir différentes œuvres d’artistes variés. L’objectif : « Inviter les gens à ouvrir l’œil ». Certaines créations, comme les autocollants, peuvent parfois passer inaperçues mais racontent pourtant une histoire. Au départ de l’office de tourisme, la visite dure deux heures et coûte 10 €. Du quartier des Olivettes, en passant par les quais de Loire, Sarah Guilbaud offre aux visiteurs des anecdotes et un regard artistique sur ces œuvres de rues.

La visite ayant beaucoup de succès, la prochaine, prévue jeudi 4 mars, est complète. Cependant, Sarah Guilbaud propose des visites à la demande en jauge réduite. Réservations au 06 09 76 90 88.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon