Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les travaux des JO 2024 continuent avec l'installation de la passerelle à Saint-Denis

logo de L'Equipe L'Equipe 09/08/2022 Mathieu Dervaux
La passerelle va relier le stade de France au Centre Aquatique Olympique dont les travaux sont également en cours dans le fond. © Fournis par L'Equipe La passerelle va relier le stade de France au Centre Aquatique Olympique dont les travaux sont également en cours dans le fond.

Une passerelle reliant le Stade de France au futur Centre Aquatique Olympique (CAO) est installée entre le 8 et le 11 août 2022. Une fois la compétition terminée, elle restera en place pour favoriser la mobilité des Dionysiens.

Les chiffres sont impressionnants. 100 mètres de long, 20 mètres de large, 900 tonnes à déplacer, voilà pour la fiche technique de la passerelle qui reliera le Stade de France au futur Centre Aquatique Olympique. Un travail de 15 mois a été nécessaire pour concevoir l'imposant ouvrage.

Favorisant le déplacement des athlètes et des spectateurs lors des JO 2024, ce grand pont au-dessus de l'autoroute A1 fera la jonction entre le quartier du Stade de France et le futur quartier de la plaine Saulnier. « Actuellement, il faut 20 à 25 minutes pour aller d'une zone à l'autre avec le train et l'autoroute qui passent », appuie Jean-Michel Genestier, maire du Raincy et conseiller métropolitain délégué à la logistique urbaine.

L'installation de la passerelle devrait s'achever ce jeudi. « On a commencé par la mettre de façon orthogonale à l'autoroute puis on va la translater en 4 heures jusqu'entre les deux points d'entrée. Le temps de le fixer et de débarrasser cela prendra trois jours », complète le représentant de la Métropole du Grand Paris (MGP).

Il faudra encore un peu de patience pour l'emprunter puisqu'elle devrait être accessible au grand public d'ici un an. « Quatre autres franchissements seront encore installés d'ici les JO à différents endroits pour faciliter la mobilité. Ils resteront évidemment en place une fois l'évènement fini », confirme Marion Le Paul, directrice générale adjointe de la SOLIDEO.

lire aussi

Toute l'actualité des Jeux Olympiques

Publicité
Publicité

Plus d'infos : L'Equipe

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon