Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Hypertension : une nouvelle cause hormonale découverte !

logo de Medisite Medisite 27/05/2020 Medisite
Hypertension : une nouvelle cause hormonale découverte ! © Istock Hypertension : une nouvelle cause hormonale découverte !

Des chercheurs américains viennent de faire une découverte majeure sur les causes de l’hypertension. La production excessive d’une hormone appelée “aldostérone” serait une cause fréquente et peu connue de pression artérielle élevée.

1,5 milliards de personnes souffrent d’hypertension artérielle à travers le monde, dont plus de 10 millions en France… Mais seulement la moitié des personnes concernées ont été diagnostiquées. Souvent asymptomatique, cette “tueuse silencieuse” constitue la première cause évitable d’accident vasculaire cérébral.

Aldostéronisme primaire : une cause fréquente et méconnue d’hypertension

Entre autres facteurs de risque, on peut citer l’âge, le surpoids, la sédentarité, le tabagisme, une consommation excessive de sel ou encore certaines pathologies comme le diabète, l’obésité, l’apnée du sommeil et les maladies rénales chroniques.

Mais l’hypertension pourrait aussi avoir une cause hormonale, comme le révèle une nouvelle étude américaine, publiée dans la revue Annals of Internal Medicine. À savoir, la production excessive d’aldostérone par les glandes surrénales.

Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs de quatre centres médicaux universitaires américains (Brigham and Women's Hospital, University of Alabama, University of Virginia, et University of Utah) ont étudié des patients présentant différents types de pression artérielle :

une normotension, c’est-à-dire, une tension considérée comme normale ; une hypertension artérielle de stade 1 ; une hypertension artérielle de stade 2 ; une hypertension résistante.

Dans chaque situation, les scientifiques ont déterminé la prévalence de la production excessive d’aldostérone, et de l'aldostéronisme primaire - maladie associée à la production de cette hormone en excès, par les glandes surrénales.

Le traitement de l'aldostéronisme pourrait diminuer le risque cardiaque

Résultat : ils ont constaté une corrélation entre la production excessive d’aldostérone et l’hypertension. Plus cette hormone était sur-produite, plus l’hypertension était sévère chez les patients observés.

"L'aldostéronisme primaire a traditionnellement été considéré comme une cause rare d'hypertension”, écrivent les auteurs. “Cependant, les résultats de cette étude montrent qu'il est beaucoup plus fréquent qu’on ne le pensait". La production excessive d'aldostérone serait donc une cause fréquente, et non reconnue, d'hypertension artérielle.

En outre, les médicaments qui bloquent les effets délétères de l'aldostérone existent déjà et sont facilement disponibles. Ces résultats suggèrent que leur utilisation dans le traitement de l'hypertension pourrait être un moyen efficace de réduire le risque de maladie cardiovasculaire.


Vidéo: Selon Bolsonaro, les mesures de lutte contre le Covid-19 sont «plus nocives» que la maladie (Le Figaro)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon