Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

En danger, le dernier du Vendée Globe abandonne

logo de Sports.fr Sports.fr 16/01/2021 Aurelie SACCHELLI
Voile – Vendée Globe : Destremau (Merci), dernier, abandonne © Fournis par Sports.fr Voile – Vendée Globe : Destremau (Merci), dernier, abandonne Si les premiers du Vendée Globe vont faire leur retour dans l’Hémisphère Nord ce week-end, Sébastien Destremau, 26eme et dernier du classement, ne se trouve qu’au niveau de la Nouvelle-Zélande. Mais le skipper de Merci a décidé de dire stop : il a signifié son abandon à la direction de course ce samedi midi. Celui qui participait, à 56 ans, à son deuxième tour du monde en solitaire, après avoir terminé dernier de la précédente édition à plus de 50 jours du vainqueur, Armel Le Cléac’h, a connu de multiples avaries depuis le départ, et a préféré jeter l’éponge. Sur son bateau de 2005, de nombreux éléments se sont détériorés : sa casquette en carton, son circuit hydraulique, son système de barre, son pilote automatique… Cela devenait impossible d’envisager naviguer dans les mers du Sud avec un monocoque en tel état. "Avec le peu de ressources qu’il me reste à bord, je me sens bien trop vulnérable. Attaquer le Pacifique en mode aussi dégradé, avec un seul pilote qui tiendra deux jours ou deux mois, mais surtout sans aucune autre alternative que de mener mon bateau à bon port me semble être un immense risque…", a avoué le Toulonnais à Var-Matin. Il s’agit du huitième abandon sur ce Vendée Globe 2020-21, et c’est donc Ari Huusela, sur Stark, qui hérite du statut de lanterne rouge. Le Finlandais est au niveau du Point Nemo, l’endroit océanique le plus éloigné de toute terre immergée. Communiqué du Vendée Globe : "Ce samedi matin, Sébastien Destremau a été contraint à l'abandon. Si le skipper de Merci n'a pas encore précisé la raison pour laquelle il a été contraint de jeter l'éponge, il a connu une succession de problèmes qui ont freiné sa progression dans les mers du Sud. Jour après jour, le dernier du Vendée Globe 2016-2017 a retardé l'échéance, jusqu'à l'inéluctable conclusion. Merci était 26e et dernier en mer, à 7940 milles de la tête de course, sous la Nouvelle-Zélande, au moment de son abandon. Depuis ce matin, Sébastien Destremau fait route vers la Nouvelle-Zélande, direction le port de Dunedin. Le skipper et le marin seront alors en sécurité."
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon