Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Futsal (D1). Nantes Métropole s’impose contre le Sporting Paris (4-1)

logo de Ouest-France Ouest-France 26/09/2020
Rafael Ruiz, dit « Fali » et le Nantes Métropole Futsal ont su se remobiliser en seconde période pour venir à bout du Sporting Paris, samedi à Nantes. © David Chapet. Rafael Ruiz, dit « Fali » et le Nantes Métropole Futsal ont su se remobiliser en seconde période pour venir à bout du Sporting Paris, samedi à Nantes.

Passés à côté en première période, les Nantais ont su se remobiliser, samedi en fin de journée, à domicile, pour l’emporter (4-1). La prochaine journée, à Béthune, reste conditionnée à l’évolution de la crise sanitaire et aux éventuelles mesures que la 3F va prendre.

En six secondes, soit à peine le temps qu’il faut pour effectuer une remise en jeu, Nantes Métropole Futsal a définitivement lancé sa saison.

Josep Macarro à la 22e minute, puis quasiment sur l’engagement la recrue Ruben Ordonez, permettaient à Nantes de reprendre la main sur un match bien mal embarqué. « En première période, je n’ai pas reconnu l’équipe qui s’entraîne depuis le début de saison, soulignait l’entraîneur nantais Fabrice Gacougnolle. On s’est montrés peureux, spectateurs de ce que proposait le Sporting. »

Après une entame de saison forcément compliquée face au mastodonte d’Asnières et ses innombrables internationaux de renom (défaite 0-6), le NMF s’attaquait à une équipe parisienne classée troisième lors de l’interruption du dernier exercice. En manque d’idées offensives et trop souvent poussés à la faute, les Éléphants ne pouvaient éviter l’ouverture du score de l’international français Boulaye Ba (13'). « On a clairement commencé en étant trop mous, concédait le capitaine nantais Josep Macarro. À la mi-temps, on s’est dit qu’on devait jouer en mettant une marche de plus, face à une équipe comptant assez peu de remplaçants. »

Une victoire à l’accent ibérique

Aussitôt dit, aussitôt fait : la réaction nantaise était flagrante et se matérialisait d’entrée par ces deux buts inscrits en l’espace de six secondes. Le premier du NMF cette saison de Macarro, suivi du premier but sous ses nouvelles couleurs d’Ordonez, étaient l’occasion de rappeler à quel point il faudra une nouvelle fois compter sur la délégation espagnole cette saison.

Rafael Ruiz, dit « Fali », venait ajouter encore un peu plus un accent ibérique à la deuxième période nantaise, d’une belle frappe croisée. « Sans faire de changements tactiques, j’ai surtout demandé à la pause plus d’envie et d’agressivité, ajoutait Fabrice Gacougnolle. Cela a permis beaucoup plus de fluidité, de mouvements sans ballon : on a tout mieux fait en deuxième mi-temps. »

Après avoir repris totalement l’ascendant, le NMF pouvait filer vers un premier succès cette saison. Josep Macarro, tout juste papa d’un petit garçon, inscrivait même un dernier but à trois secondes du terme de la rencontre pour parfaire cette première victoire.

Le NMF glane donc ces trois premiers points dans un championnat où trois rencontres ont été annulées ce week-end à cause de cas de Covid au sein de certains clubs. Fabrice Gacougnolle, lui, a la sensation de naviguer à vue : « On ne sait pas vraiment où on va. On doit jouer dimanche prochain à Béthune (actuellement touché par plusieurs cas), on ne sait pas vraiment si on va y aller. On attend d’éventuelles nouvelles de la FFF, et on verra bien ce que ça donnera. »

NANTES – SPORTING PARIS : 4-1 (0-1)

Arbitre : M. Fernandes.

BUTS. Nantes : Macarro (22', 40'), Ordonez (22'), Fali (29'). Paris : Ba (13').

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon