Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bordeaux : Gérard Lopez promettre de se « battre jusqu’au bout »

logo de Football 365 Football 365 05/07/2022 Antoine Clérat

Gérard Lopez, l’actionnaire principal de Bordeaux, a assuré qu’il va continuer à lutter pour éviter la rétrogradation administrative.

Gerard Lopez Bordeaux © Panoramic Gerard Lopez Bordeaux

Un monument du football français est en péril. Les Girondins de Bordeaux se dirigent tout droit vers un dépôt de bilan après que la commission d’appel de la FFF a confirmé la décision prise par la DNCG concernant la relégation en National du club aquitain. A moins que la CNOSF ne vienne à leur secours, les Marine et Blanc vont donc connaitre la pire des fins.

Du côté de la direction, on est abasourdis par le verdict du jour. Gérard Lopez, le patron, a d’ailleurs fait part de son incompréhension vis-à-vis du jugement qui a été prononcé : « Cette décision injuste est inacceptable et incompréhensible. »

?ref_src=twsrc%5Etfw">July 5, 2022

Bordeaux déposera un ultime recours

Les Girondins de Bordeaux devaient trouver 40 millions pour pouvoir attaquer la saison de Ligue 2. A travers un communiqué, le club a assuré que toutes les garanties avaient été fournies pour éviter de se retrouver en National 1. « Le club et son actionnaire ont en effet présenté un projet considéré par tous les professionnels comme solide et qui répond point par point aux attentes exprimées par la commission en première instance. Par cet effort collectif, le FC Girondins de Bordeaux dispose ainsi des moyens financiers pour participer au championnat de Ligue 2 la saison prochaine, avec le budget le plus élevé de ce championnat, et poursuivre son objectif de remontée rapide en Ligue 1. L’accord répond en effet en tous points aux exigences exprimées par la DNCG formulées lors de l’audience du 14 juin dernier pour un financement total de plus de 40M€ », pouvait-on lire dans la note publiée par les Girondins.

Le dernier espoir de Bordeaux est donc la CNOSF. Lopez croit dur comme fer en une décision salutaire de la part de cette instance. « Je le dis très clairement ce soir aux supporters, aux Bordelais, et à tous ceux qui ont le sang marine et blanc : je me battrai jusqu’au bout et c’est la raison pour laquelle, nous avons décidé d’exercer un recours contre cette décision inique », a-t-il assuré.

Publicité
Publicité

Plus de Football 365

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon