Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le PSG garde son Trophée

logo de Sports.fr Sports.fr 13/01/2021 Yannick Sagorin
Le PSG remporte son 10e Trophée des champions au détriment de l'OM. © Fournis par Sports.fr Le PSG remporte son 10e Trophée des champions au détriment de l'OM. Pour la huitième année consécutive, la dixième de son histoire, le PSG s’est adjugé le Trophée des champions, ce mercredi soir au stade Bollaert de Lens – un match de gala qui cette fois mettait aux prises le champion parisien et son premier dauphin du précédent exercice, l’OM – la Coupe de France 2020 étant elle aussi tombée dans l’escarcelle du club de la capitale. Surpris au Parc des Princes le 19 septembre dernier en championnat (0-1), les Parisiens avaient à cœur de se rattraper dans le cadre de ce Trophée. Ils l’ont fait avec Neymar sur le banc au coup d’envoi, et malgré un Mbappé encore apparu en-dedans au cours de cette partie. Heureusement pour Paris, Icardi, lui, était inspiré. Suffisamment pour tromper la vigilance de Mandanda dans le premier acte, après une tête bien sentie consécutive à une ouverture lumineuse de Di Maria (1-0, 39e).

Neymar et Payet au rendez-vous

Le même buteur argentin sonnera la barre transversale de la cage phocéenne dans le temps additionnel (45e+2). Un avertissement sans frais bien reçu par des Olympiens qui au retour des vestiaires – en dépit de la sortie sur blessure de Mandanda – ont su faire montre de plus de conviction. Dès lors plus offensifs, plus incisifs, les Marseillais n’ont que peu inquiété Navas pour autant. Et Neymar, lancé peu après l’heure de jeu, de signer finalement le but du break sur penalty, après une sortie cavalière de Pelé à l’encontre d’Icardi, encore lui (2-0, 85e). Ainsi défait, l’OM a tout de même eu le mérite de réduire l’écart en toute fin de rencontre – d’une action joliment menée conclue par Payet (2-1, 89e). Signe que le PSG n’était pas aussi serein et souverain qu’à l’accoutumée face à son meilleur ennemi – exception faite de leur dernier duel en date. Dans moins d’un mois, le 7 février, ce sera au tour des Olympiens d’être revanchards, dans le cadre de la 24e levée de Ligue 1.
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon