Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mourinho: « Le Special One, c’est de l’histoire ancienne »

logo de Sports.fr Sports.fr 25/05/2022 Anthony Mota
Le Special One, c'est de l'histoire ancienne ! © Fournis par Sports.fr Le Special One, c'est de l'histoire ancienne !

Ce mercredi, José Mourinho a l'occasion d'inscrire un peu plus son nom dans l'histoire du football. Premier entraîneur de l'histoire à disputer une finale européenne avec 4 clubs différents, l'entraîneur portugais, lui et l'AS Rome tenteront de devenir les premiers de l'histoire à remporter la Ligue Europa Conférence - compétition créée cette année - à Tirana face à Feyenoord, tombeur de l'OM au tour précédent.

?s=20&t=4lAM86HFc6VMnFqnuYiCtg

En conférence de presse à la veille du match, l'ancien entraîneur du Real Madrid, l'Inter Milan, Porto, Chelsea ou encore Manchester United s'est présenté plein d'humilité, mettant en avant le travail réalisé avec son équipe, allant jusqu'à délaisser son fameux surnom de "Special One". "Le Special One, c'est de l'histoire ancienne. C'est l'histoire de mon début de carrière. Quand on devient plus mature, plus stable, on pense beaucoup plus aux gens autour de nous et moins à nous-même", a-t-il déclaré.


Vidéo: Pep Guardiola : "Phil Foden a toujours été exceptionnel" (Dailymotion)

Relire la vidéo

?s=20&t=4lAM86HFc6VMnFqnuYiCtg

Ému aux larmes après la qualification acquise face à Leicester en demi-finale (1-1, 1-0), le natif de Setubal a souligné les efforts mis en place pour en arriver à ce stade de la compétition. "J'essaierai de faire tout ce qu'un entraîneur est capable de faire, d'apporter mon aide. Je ne crois pas aux potions magiques ni à la magie du moment. Lorsque l'on arrive en finale après plus de 300 jours de travail, le travail est fait. C'est le moment de l'équipe, c'est l'équipe qui joue mercredi. Les joueurs, moi-même, le staff, tout le monde, c'est notre moment. Pas celui d'une seule personne', a-t-il ajouté.

Lire aussi : Mourinho craque, envahi par l'émotion

?s=20&t=4lAM86HFc6VMnFqnuYiCtg

En cas de victoire, Mourinho se ferait une place de choix dans le cœur des supporters romains, qui n'ont plus vu leur club gagner une compétition européenne depuis 61 ans (La Coupe des Villes de Foire, ancêtre de la C3), il rejoindrait également Zinédine Zidane et Pep Guardiola au quatrième rang des entraîneurs les plus titrés en Coupes d'Europe.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon